Mon Carnet Déco

Mon Carnet Déco

L’univers de corailindigo et organisateur de semaine à imprimer

Bonjour à vous,

 

Comme vous le savez, si vous me suivez depuis quelque temps, j’adore vous faire découvrir l’envers du décor chez certaines blogueuses ou créatrices qui me plaise, en vous faisant visiter leur atelier. Et c’est quelque chose qui semble vous plaire aussi.


Mais aujourd’hui, ce n’est pas vraiment un atelier que je vais vous présenter, mais plutôt un univers, poétique et doux.
L'univers de Claire, de la marque Corailindigo.


Claire est pétillante, et notre « rencontre » est née d’un amour mutuel pour nos univers à chacune.


Amoureuse de l’aquarelle, elle en a fait sa marque de fabrique pour aider les entrepreneuses à se créer une identité visuelle, et elle créé aussi des petits objets déco très sympas, comme des coussins adorables et originaux…

 

Et comme Claire est très généreuse, elle vous offre un semainier à télécharger gratuitement en bas de la page...

 

Corailindigo-creation-organisateur-semaine-exotique.jpg


Je lui laisse le clavier pour qu’elle nous parle un peu plus d’elle…

 

 

Bonjour Claire, peux-tu te présenter et présenter ton bébé, Corailindigo :

 


Bonjour, je m’appelle Claire Belda, j’ai 27 ans, je vis à Rennes, et travaille chez moi, dans mon atelier où je suis libre de créer comme j’aime. J’ai lancé ma marque Corailindigo en 2011.

 

Au début, je proposais des produits finis de décoration pour mamans et enfants : coussins, trousses, sacs etc. Puis, à cela s’est ajouté des services pour les femmes créatives : logos, étiquettes en tissu nominatives et 100% personnalisées, masking-tape créé sur-mesure, jolis packagings

 

J’adore proposer mes aquarelles pour des créatrices de mode, décoratrices, marques… Tous mes articles sont fabriqués en France, ce que je chéris tout particulièrement, car je suis très attachée à l’éthique et à la beauté de nos métiers français.

 

l'univers de corailindigo par www.mon-carnet-deco.com


Qu’est-ce qui t’as incité à créer ta marque ?

 


Depuis mon enfance, je suis amoureuse de l’esthétique, des belles choses, du dessin et de l’Art en général. Lycéenne, je collectionnais des accessoires et déco de créatrices-illustratrices, passionnée, je m’imaginais alors exercer mon métier actuel de designer-textile.

 

A 9ans, j’ai commencé des cours aux Beaux Arts d’Angers, pendant 11 ans, j’ai dessiné, peint, imaginé, créé, coloré… J’adorais cela ! Puis j’ai suivi un cursus artistique dans mes études : licence d’Arts Plastiques, suivi d’une école d’illustration. Mes diplômes en poche, J’ai tout de suite démarré mon activité, j’ai créé mon site web, www.corail-indigo.com et en parallèle, je proposais mes articles sur des marchés et ventes de créateurs à Angers.

 

De fil en aiguille, j’ai développé mes produits (Tissu, étiquettes en tissu, kits couture…) et points de vente (boutiques physiques et sur le web, en France et à l’étranger) et cette passion folle ne s’est jamais arrêtée !

 

l'univers de corailindigo par www.mon-carnet-deco.com 1


Que préfères-tu dans ton travail ?

 


Je crois que j’aime tout dans mon métier, c’est tellement varié ! Quand je me lève le matin, je sais que ma journée ne ressemblera pas à celle de la veille, et ça, j’adore. Chaque jour, c’est comme si j’avais tout à recréer, c’est un véritable challenge que d’être à son compte, et c’est ce qui me plaît le plus, c’est tellement excitant !

 

l'univers de corailindigo par www.mon-carnet-deco.com 2


Ta boutique sera-t-elle amenée à évoluer ?

 


Oui, ça bouillonne d’idées dans ma tête ! Proposer de nouveaux services de personnalisation pour les créatrices, entrepreneuses créatives. Et pourquoi pas lancer une collection capsule de vêtements… Mais je n’en dis pas plus, c’est encore secret :)

 

l'univers de corailindigo par www.mon-carnet-deco.com 3


As-tu quelque chose à ajouter ?

 


Un petit conseil pour celles qui souhaitent se lancer à leur compte, ayez un projet créatif innovant… Et foncez ! C’est une telle liberté et un bonheur quotidien que de vivre de sa passion.

 

l'univers de corailindigo par www.mon-carnet-deco.com 4

 

Alors, que pensez-vous de l'univers de Claire? Comme promis, vous pouvez télécharger ci dessous le semainier tropicale qu'elle a créé spécialement pour vous...

 

Semainier tropicale PDF

 

Je vous dis à très vite!

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


20/03/2017
5 Poster un commentaire

Avant le printemps….


Bonjour à vous !

Il y a des moments, comme au mois de décembre, avant noël, où l’attente nous semble longue, et nous rend impatients, mais en même temps, cette attente, on la savoure, comme un caramel dur, car elle n’est pas si désagréable, et on aime la prolonger….

 

projet au crochet


C’est pour moi ce qui se passe en ce moment… Je suis pressée, impatiente de voir arriver le printemps, la douceur météorologique, impatiente de voir toutes les fleurs éclore en un feu d’artifice coloré…

 

perce neige

 

Mais en même temps, je suis heureuse de cet entre-deux, ou l’on prolonge les périodes de cocooning, ces moments où l’on a envie de se blottir sous la couette, l’odeur des soupes que l’on fait pour dîner et nous réconforter des journées encore fraiches….

 

pelotes de laine


J’aime ces journées comptées où le soleil encore rare nous fait grâce de son apparition, et le plaisir intense que cette rareté nous procure…

 

le printemps au jardin


Ce plaisir inestimable des premières sorties dehors « sans manteaux, hein maman ?! »

 

bouquet de roses de noël


Voilà. Je suis entre lainage et jardinage, douceur et fraicheur, cocooning et grandes promenades…

 

diy www.mon-carnet-deco.com


Vive le mois de mars…

 

au jardin

 

Vous  aimez cet entre-deux saison?


Plus de photos sur mon instagram, je vous y attends...

 


À très vite…

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


16/03/2017
14 Poster un commentaire

Avant après mon petit meuble bohème

Bonjour à vous !

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé quelque chose comme ça : vous créez ou achetez un objet déco pour une pièce. Puis vous vous dite : se serait bien sur un mur de cette couleur… Alors vous peignez ledit mur.

 

Puis vous accrochez votre objet. Vous vous retournez, et là, vous vous dites, et ici, il serait bien de poncer ce meuble… Mais si je le ponce, il va falloir que je ponce aussi ce miroir, pour qu’il soit assortit… Et en bref, quelques jours plus tard, c’est tout l’aspect de votre pièce qui à changer


C’est ce qui s’est passé pour notre chambre et ma coiffeuse. Juste à partir d’un objet que j’ai créé, j’ai complètement modifié la pièce...


Et je partage avec vous, aujourd’hui, le relooking que j’ai fait pour avoir un espace de rangement associé à mon nouveau petit coin beauté, grâce à un meuble que l’on m’a donné.

 

Un meuble que nous avons tous chez soi, et auquel j’ai donné un aspect bohème avec littéralement trois bouts de ficelle…

 

diy un meuble boheme relooké

 

 

DIY: un meuble bohème chic


Comme je vous le dis plus haut, il s’agit d’un petit meuble de rangement d’appoints que l’on a tous chez soi : équipé de plusieurs paniers en guise de tiroir, et à un prix abordable.

 

Sauf que ce meuble m’a été donné parce qu’il était abîmé (oui, je récupère tout ^^): le dessus « écorché », des poignées manquantes, et la couleur des paniers passée au soleil…

 

diy un meuble boheme relooké 1


J’ai commencé par repeindre les paniers, intérieurs et extérieurs, avec de la peinture acrylique.

 

diy un meuble boheme relooké 2


Il m’a fallu trois couches de peinture pour venir à bout de la couleur d’origine. J’ai utilisé du nude et du blanc.


Pour donner du caractère à ce petit meuble, et lui donner un coté bohème tout comme j’aime, j’ai créé une sorte de petite guirlande de corde à coller sur les paniers.


Pour ce faire, j’ai coupé un morceau de ficelle de la largeur de mon panier, et pleins de petits bouts d’environ 4 cm.


Il suffit ensuite d’accrocher les petits morceaux de corde sur toute la longueur du fil que l’on a coupé à la largeur des paniers en faisant une boucle comme sur la photo ci-dessous.

 

Pour finaliser l’aspect bohème, j’ai déroulé les morceaux de ficelle qui pendent, ce qui donne un côté un peu décoiffé à la guirlande.

 

diy un meuble boheme relooké 3


J’ai ensuite collé cette guirlande sur mes paniers à l’aide de mon pistolet à colle chaude.

 

diy un meuble boheme relooké 4


Pour le dessus qui était abîmé, j’ai découpé un morceau de planche fine, puis je l’ai collée..

 

diy un meuble boheme relooké 5


Et voilà ! Un meuble tout neuf, fait avec de l’ancien, et parfaitement assorti à mon petit coin coiffeuse.

 

diy un meuble boheme relooké 6


Avez-vous déjà relooké ce type de meuble ? De quelle façon ?


Si vous aimez, n’hésitez pas à partager ;)


Je vous dis à très vite !

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


13/03/2017
35 Poster un commentaire

Mon Burn out : 2 ans après

Bonjour à vous !

Il y a deux ans, quand j’ai ouvert mon blog, j’étais en plein burn-out.

 

Ouvrir ce blog était pour moi une thérapie, une façon de me sortir de cette espèce de cycle infernal de quête de la perfection dans lequel j’avais sombré.

 

Je vous en ai d’ailleurs parlé dans mon billet "La quête de la perfection ou le burn-out » (qui a d’ailleurs été repris en partis dans un article sur  les mères parfaites dans le journal Le Monde).


Cet état de burn-out, même s’il a été terrible, a eu, à long terme, un aspect plutôt bénéfique sur ma vie actuelle.

 

mon apres burn out . www.mon-carnet-deco.com


Il m’a ouvert les yeux sur une foule de choses dont je n’avais absolument pas conscience.


Le fait est que l’on a tous, un jour, voulu être différent. Plus grand, plus fin, plus malin, plus doué…


On a en fait l’impression que de changer quelque chose dans notre apparence, notre culture, ou notre savoir, ferait de nous quelqu’un de différent. De mieux.


Mais le problème, c’est qu’à se focaliser sur ces prétendus manques, nous oublions de voir ce qu’il y a de bien en nous… On se déprécie.


Quand j’ai commencé à aller mieux, j’ai longtemps eu la sensation d’être sur un fil, à vingt mètres du sol, et sans filets.

 

Comme si la moindre petite chose pouvait me faire replonger.

 

Mais je ne veux pas sombrer à nouveau.

 

il m'a donc fallu regarder les choses en face, et réfléchir profondément à ce qui m'a fait en arriver là. Et faire en sorte de ne pas recommencer les mêmes erreurs... Cela m'a demandé des mois, de longs mois, avant de commencer à voir une différence.

 

Mais petit à petit, le changement se crée. Pas à pas... Je m'écoute, et apprends à voir les signes, et j'opère alors des changements dans ma façon d'être, et pratique la méthode Coué.


J’apprends à voir ce que je suis réellement, et pas ce que je pensais être.


J’apprends à accepter ce que je suis, et non plus à vouloir être quelqu’un d’autre.


C’est comme un cheminement, long et sinueux, mais qui renforce mes défenses à chaque pas.



« Certains croient que tenir bon nous rend plus forts, mais, parfois, le plus dur est de lâcher prise ». – Hermann Hesse


Par exemple, j’ai toujours admiré ces personnes pour qui tout semble simple, qui ne se posent pas de questions, et fonctionnent à l’instinct.

 

Je ne suis pas comme ça.

 

Tout est pour moi source de questionnement, je dois analyser, disséquer, étudier la moindre prise de décision, tout comme j’ai l’impossibilité de m’empêcher d’analyser les êtres humains. C’est un état de fait qui me faisait assez souffrir.


J’ai essayé longtemps de lutter contre ça, mais dans cette phase de reconstruction d’après-burn-out, j’ai fini par accepter ces aspects de ma personnalité.


Et le fait est que, depuis que j’ai appris à vivre avec, cette capacité s'est développée, et maintenant que je ne lutte plus contre, j’en ai même fait un atout.

 

Je m’écoute, et j’écoute mon opinion sur les autres. Je me fais ma propre opinion : je me fais confiance (je suis sur la bonne voie). Je n’écoute surtout plus jamais ceux qui me disent d’arrêter de me poser des questions. Parce que c’est ma façon de fonctionner, ça fait partie de moi.

 

Nous sommes tous différents.

 

Nous avons chacun notre façon de fonctionner...

Un autre aspect positif de ce que m’a apporté le burn-out, c’est une capacité plus grande à sortir de ma zone de confort, à prendre des risques. Parce qu'après ça, j'ai appris à relativiser les choses.


Depuis que je suis ado, je rêve de faire un métier de création, d’avoir une boutique à moi, mais je me suis toujours trouvé des excuses pour ne surtout pas réaliser ce rêve.

 

Pensez-vous! Et si je me trompais ? Et si ça ne marchait pas ?? Et si c’était un échec ??? Non, je ne peux pas me permettre ça, j’ai des enfants, une maison…


Mon burn-out m’a appris une chose : c’est que quand on s’en donne les moyens, on peut vraiment sortir de situations qui peuvent paraître désespérées… Il faut avancer étape par étape. Un pas après l'autre...

 


« Si vous deviez un jour vous transformer vous-même, faite-le un peu chaque jour ». Confucius


Je ne vous cache pas que pendant la période la plus noire de mon burn-out, j’ai eu des idées on ne peut plus sombre. Mais  j’ai réussi à donner l’impulsion nécessaire pour remonter à la surface, en me créant un projet (mon blog à l’époque).

 

C'est important un projet.

 

Ça porte, un projet....

 

Et au fur et à mesure du temps, les choses m’ont paru plus claires. Il faut garder courage... Avancer à petit pas. Ne pas être pressé...


Vivre, c’est prendre des risques, se tromper, essuyer des échecs, tomber, mais c’est surtout se relever, apprendre de ses erreurs pour ne pas les refaire, écouter les voix bienveillantes de ceux qui nous accompagnent sur ce chemin.

 

Et accepter l'échec. C'est normal de se tromper. C'est normal d'échouer. L'échec est une valeur que la société ne nous apprend pas. Il faut juste savoir en tirer les leçons...

« Le succès, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. » Winston Churchill



Cela fait maintenant 1 an que je travaille sur un projet qui me tient à cœur, un projet que jamais je n’aurais pensé réaliser un jour. Un projet qui me fait peur, et m’empêche de dormir la nuit, mais surtout un projet qui me porte, m’exalte et me rend impatiente.


Je pense sincèrement que si je n’étais pas passé par cette phase difficile, jamais je n’aurais osé me lancer. Et très sincèrement, je l’aurais regretté.


Alors mon chemin est encore semé d’embûches, mais j’avance, un pas après l’autre, je lâche prise quand avant je me battais contre des moulins à vent, et je me rapproche de mon but. Même s’il risque de se terminer par un échec. On apprend de ces échecs.


Tous mes travers n’ont pas disparu, simplement, maintenant, je fais avec. Et j’avance. Et je ne suis pas devenue non plus une optimiste aveugle, non, c’est mieux : je suis devenue réaliste. Je vois le bon et le mauvais. Parce que ça fait partie de la vie.


Ce blog est d’ailleurs une des marches de mon mieux-être, et je ne sais pas comment faire pour vous remercier d’être là, de me suivre, me soutenir, me laisser des petits mots, je ne pense pas que vous aillez conscience de ce que ça m’apporte…


Enfin, tout ça pour dire que finalement, malgré les souffrances que m’a apportées ce burn-out, je ne regrette pas d’en être passé par là, tout simplement parce que cela m’a permis de mieux me connaître, et surtout de m’accepter… En tout cas, disons que je suis sur la bonne voie.

 


« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront. » René Char

 



Je vous dis à très vite !

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


06/03/2017
69 Poster un commentaire

Avant-après : une entrée fonctionnelle et décorée.

Bonjour à vous !

 



L’année dernière, je partageais avec vous la création d’une entrée chez une amie, et je vous parlais dans cet article, de ce qu’il me paraissait essentiel d’y entreposer pour qu’elle soit fonctionnelle.


Mais en mauvaise élève que je suis, je n’appliquais pas mes propres idées dans ce qui nous sert d’entrée.

 

avant après une entrée otimisée


Nous avons la chance d’avoir une sorte de « hall » qui fait environs 2 m2. Nous y avons accroché une grande patère pour les manteaux des adultes, et trois petites pour nos enfants (une chacun).


Nous y avions également bricolé un meuble pour ranger les chaussures adaptées à l’espace, en prenant soin de le mettre à hauteur, pour qu’il nous serve d’assise. Et on s’est arrêté là.

 

avant après une entrée otimisée 1


Sauf que cette entrée n’était pas pratique du tout.


Première chose : je fais 1m50. Du coup, aller accrocher mon manteau en passant par-dessus le meuble à chaussure, n’était pas évident. Il fallait donc revoir ça.


Deuxième chose : il nous manquait tout un tas de petites choses pratiques dans une entrée : un miroir, un vide-poche, et plus de patères pour y accrocher sacs, chapeaux, et manteaux.

Troisième point : pas de décorations ! C’est pourtant la première et dernière pièce que les gens voient quand ils arrivent chez nous (Pour ne rien vous cacher, cette petite entrée dessert un couloir trèèèèès moche, que nous n’avons pas encore restauré, ce qui n’aide pas ^^. Mais c’est en cours de transformation aussi, et j’ai hâte que ce soit fini !).


J’ai donc réfléchi à comment accessoiriser cette entrée pour la rendre plus pratique et plus accueillante…

 

avant après une entrée otimisée 2


Pour les achats : une toute petite étagère achetée chez Action, pour moins de 3 Euros, un miroir de porte, et trois petite patères chinée en brocante.


Concrètement, nous avons fait passer la patère adulte sur le mur en face, et nous lui en avons associé une deuxième, pour les sacs et écharpes.

 

avant après une entrée otimisée 3


À la place de cette patère, nous avons accroché le miroir, au-dessus du meuble à chaussure, et au-dessus des portemanteaux des enfants, d’autres petites patères pour accrocher les chapeaux.

 

avant après une entrée otimisée 4


Et pour la déco, nous avons accroché la petite étagère, sur laquelle nous avons installé un vide-poche au crochet, une petite plante (fausse), et un petit cadre décoratif, acheté moins d’un euro chez Action.

 

avant après une entrée otimisée 5


Voilà. Sincèrement, ça nous change la vie. Je suis heureuse d’avoir pris le temps de modifier un peu tout ça, car cette entrée et maintenant idéale pour ce que nous en faisons….


Pour le rangement, les bonnets, écharpes, et gants sont chacun dans un des tiroirs de notre meuble à chaussure, et j’ai ajouté un petit coffre (qui est un cadeau ^^) sous l’étagère, dans lequel j’ai déposé les casquettes et chapeaux d’été, en attendant de faire le transfert avec les vêtements d’hiver.

 

avant après une entrée otimisée 6


J’adore ce type de projets, où l’on réfléchit un espace pour l’optimiser et le décorer, en prenant soin de faire au maximum avec ce que l’on a…


J’ai hâte de vous montrer notre couloir qui est en cours de restauration…

Et vous, prenez-vous le temps de voir ce qui ne va pas dans une pièce, pour la rendre plus pratique et plus esthétique ?

Je vous dis à très vite !

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


27/02/2017
44 Poster un commentaire

organisation: une to do list efficace + fiche imprimable

La to-do-list….

 

Maitresse incontesté de tout ce qui concerne l’organisation, qu’elle soit familiale, ou bien professionnelle.


La to-do-list permet de ne rien oublier. Enfin en théorie.


Elle est aussi synonyme de stress, car souvent bien trop remplie.


Quand j’ai commencé à réfléchir sérieusement à une méthode pour nous organiser, ma famille et moi, je suis tombé dans le piège de la "super to-do-list" : vous savez, cette feuille de papier sur laquelle on note tout ce qui doit être fait.

 

Oui, tout… Ou bien cette multitude de papiers volants sur lesquels je classais mes listes par thème. Sauf qu’une telle façon de procéder n’a pas été efficace pour moi ^^.

 

to do list imprimable


Classer de multiples listes par thème est une bonne idée, mais je vous conseille de les regrouper toutes dans un carnet dédié à ce seul et unique usage (ou votre bullet journal)… Ça vous évitera de perdre une de ces listes dans une frénésie soudaine de rangement ^^ …


Pour ce qui est de la To-do–list journalière, sujet du billet d’aujourd’hui, j’ai testé plusieurs modèles, sans que ça ne me satisfasse. J’y ai donc fortement réfléchi, avant de me créer celle-ci, que je vous propose d’imprimer gratuitement, et qui est celle que j’ai adoptée.


Et je vous parle de ce que j’ai ressorti de ce cheminement pour atteindre la to-do-list ultime (oui oui, rien que ça ^^… En tout cas, pour le moment…)


Se créer une to-do-list efficace :

 

comment creer une to do list efficace



Pour se créer une to-do-list efficace, j’ai bien compris qu’il ne fallait pas la confondre avec ce que j’appelle une liste basique.

 

Sur une liste basique, on note à la suite une somme de tâches à effectuer. Sur notre to-do-list journalière, je trouve qu’il est mieux de classer et trier ces informations de façon à pouvoir créer une liste réalisable et non-culpabilisante :

 

 

1/ Définissez vos priorités, et dégagez en 3 objectifs principaux à réaliser dans votre journée. J’en ai choisi trois, car je ne veux pas commencer une journée en étant déjà débordée…. Créez une liste qui soit réalisable… Nous ne sommes pas surhumains. Point. Et le temps n’est malheureusement pas extensible…

 


2/ Sur votre to-do-list, accordez-vous un petit moment de plaisir. Quel qu’il soit, du moment que vous vous prévoyez quelque chose de positif à réaliser au même titre que les corvées que vous vous devez de réaliser. La vie, ce n’est pas que le rendement et l’efficacité. C’est aussi savoir profiter.

 


3/ Décomposez vos objectifs en plusieurs tâches à réaliser dans votre journée. Comme ça, si un de vos objectifs vous parait très lourd, le décomposer en plusieurs petites missions vous allégera un peu. (c’est un conseil que m’a donné Manon, du blog Ambitions Plurielles, et depuis que je le suis, certaines choses me paraissent réellement moins insurmontables ^^). J’ai ajouté des cases Prioritaire et secondaire, à cocher, pour être sûre de faire ce qui est le plus important en premier. Puis des bulles « check », pour le plaisir d’annoter au fur et à mesure de la journée les tâches effectuées…

 


4/ Notez vos tâches à réaliser dans la partie du planning heuré. Ça vous permettra d’avoir une vision globale de votre journée, en y ajoutant vos rendez-vous et réunions, et ça vous donne une occasion d’allouer une durée à vos actions : « plus on a de temps pour réaliser quelque chose, plus cela prendra de temps… »

 


5/ j’y ai ajouté une zone pour noter vos menus du jour.

 


6/ On finit par faire le bilan de sa journée. Ce que je préfère faire, c’est préparer ma to-do-list la veille au soir, et ce petit espace « bilan de la journée » permet de voir ce que l’on n’a pas pu faire dans la journée, pourquoi, et ainsi de reporter cela à la journée d’après.

 

To do list à imprimer gratuitement

to do list imprimable 1


Imprimer sa to-do-list journalière (format A5)



Voilà voilà… Ça peut sembler fastidieux, mais le mécanisme devient de plus en plus rapide au fur et à mesure que l’on utilise ce système. Et surtout, je le trouve très efficace pour la vie professionnelle.
Et vous, vous fonctionnez comment avec votre to-do-list ?

Je vous dis à très vite !!

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

to do list imprimable 2

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


14/02/2017
20 Poster un commentaire

L’organisation, le découragement et l’effet rebond…

Bonjour à vous!

 

Je ne sais pas pour vous, mais quand j’ai décidé de m’organiser, et d’organiser ma maison de façon optimale, tout y est passé…

 

Pendant plusieurs semaines, à mon rythme avec les enfants et le travail, je me suis mis à traquer le moindre placard, le moindre tiroir.

 

Une véritable frénésie, voir même une obsession.

 

L’organisation, le découragement et l’effet rebond


Vidernettoyertrierranger.


Ça m’a demandé du temps, de l’énergie, mais j’étais assez satisfaite du résultat…


Sauf que…


Sauf qu’au bout de quelque temps, j’ai eu l’impression d’être retombé dans mes travers d’autrefois, car pour moi, qui suis plutôt une créatrice avec tout ce que ça engendre d’esprit lunaire et de tête en l’air, l’organisation n’est pas innée (Enfin, pas autant que je l’aurais souhaité…).

 

Je regardais autour de moi, et j’avais l’impression que tout était à nouveau sans-dessus-dessous… J’avais l’impression d’avoir échoué, et m’en suis trouvé passablement démotivée


Alors je me suis penché sur la question, et j’ai déterminé plusieurs points :

 


1/ Une maison vie :

 

elle n’est pas figée, et dans ce sens, il est impossible que tout, absolument tout reste à sa place. Il faut donc constamment travailler le processus (Attention : sans y passer tout son temps, il ne faut pas devenir psychorigide non plus…), d’où l’importance de mettre en place des routines et des objectifs.



2/ A force de le travailler, mon sens de l’organisation s’est affiné.

 

La conséquence est que mon cerveau cherche de plus en plus l’optimisation des rangements, et ce qui ne m’aurait pas sauté aux yeux après ce premier gros vent d’organisation qui a soufflé dans ma maison, me dérangeait désormais… Tout simplement…



3/ La mise en place de mon organisation, en premier lieu, était inspirée des blogs américains sur le sujet, et je me suis rendu compte que ce qui marchait pour elles, ne fonctionnait pas forcément pour moi…

 

De ce fait, il m’a fallu réfléchir à une autre méthode, qui me correspondait mieux, et continuer à essayer différentes façons de procéder pour trouver ce qui me correspondait le mieux.

 


En bref, pour moi, être organisé, c’est trouver une place pour chaque chose, et de ce fait, savoir rapidement remettre en place ce qui se trouve dérangé.

 

Certes, ça demande encore du travail, mais il faut bien garder en tête que l’on ne s’organise pas une bonne fois pour toute, mais que ça demande des mises à jour régulières pour adapter sa maison à tous les changements qui peuvent se produire dans notre vie.

 

Et ce qui marche pour certain, peut ne pas fonctionner pour d’autre. Il ne faut pas le prendre comme une incapacité de sa part à gérer son organisation matérielle et familiale… Il faut plutôt y voir un défi de trouver ce qui marche pour nous, en prenant ici ou là, et en faisant sa sauce…


Marie Kondo en parle dans un court paragraphe dans son livre « Ranger : l’étincelle du bonheur » : elle dit qu’elle est fière d’avoir un taux d’effet rebond de 0% chez ses clients, et je pense sincèrement que c’est vrai.

 

Quand on cherche à apprendre à s’organiser, on enregistre des informations qui restent dans notre cerveau, et affinent notre perception des choses, ce qui nous pousse à toujours être plus exigeant.

 

Prenez conscience de ce que vous mettez en place de façon automatique, et que vous ne faisiez pas avant. Apprenez à regarder ce que vous avez fait, plutôt que ce que vous n’avez pas fait… Chaque chose en son temps…


Je trouvais important d’en parler ici, où j’essaye du mieux que je peux de vous déculpabiliser sur des images véhiculées par les médias sur la vie de famille, et la perception de perfection sous-jacente qu’elles engendrent…

 

Nous ne sommes pas surhumains, nous ne sommes pas infaillibles (et c’est ce qui fait notre charme ^^) et gardons bien en tête que les images que vous voyez dans les médias, que ce soit à la télévision, ou même dans les blogs, ne sont que des moments choisis, des instants T qui sont figés dans le temps, et que quand le temps reprend son cours, c’est absolument la même chose partout et chez tout le monde…



Je vous dis à très vite !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


05/02/2017
26 Poster un commentaire

DIY un tipi pour plantes grimpantes

Bonjour à vous !

 



J’adore avoir des plantes à la maison, même si je n’ai pas précisément la main verte.


Et j’aime particulièrement voir tomber leurs feuilles le long d’un meuble ou d’une étagère quand elles sont retombantes.

 

Mais ce style de plantes permet également de donner de la hauteur à votre déco, quand on leur offre un support pour remonter, ce que j’ai souhaité faire avec deux des miennes…

 

diy un tuteur façon tipi pour plantes grimpantes



Je cherchais une idée facile à faire et à refaire, pour quand il faudra rempoter les bébés.

 

J’ai donc utilisé le principe du tipi, pour faire grimper un peu les plantes, mais j’ai d’autres petites idées en tête, dont une que j’ai vu sur pinterest, et qui me plaît bien. Mais chaque chose en son temps…


DIY : un tuteur pour plante verte façon tipi :

 

 


Il faut :


Trois tiges en bois


De la corde


Du scotch de masquage


De la peinture

 

 



J’ai commencé par peindre mes tiges de bois en utilisant le scotch de masquage pour délimiter les espaces à colorer.

 

J’ai ôté le masking-tape avant que ça ne soit sec pour éviter que des morceaux de peinture ne partent avec, puis j’ai laissé sécher…

 

Un-Tipi-pour-plante-(2).jpg


J’ai ensuite placé mes trois tiges de bois côtes à côte, puis je les ai attachées ensembles grâce à la corde.


Pour se faire, j’ai utilisé le nœud de surliure.

 

Pour le créer, il faut former un U avec la corde sur les tiges de bois, en prenant soin de garder une longueur supérieure au résultat désiré.

 

Il faut ensuite enrouler la partie du fil qui est reliée à la pelote autour de ces fils en serrant bien, et en descendant vers la partie qui forme le U.


Il suffit ensuite de glisser le morceau de fil restant dans le U, puis d’utiliser le morceau de fil qui dépasse plus haut pour tirer la boucle sous les tours du fil. Il faut ensuite couper les morceaux de fil restant à ras.

 

diy le noeud de surliure macramé


J’ai ensuite écarté les tiges de bois pour leur donner la forme d’un Tipi, puis je les ai plantés dans la terre du pot.


Ne reste alors plus qu’à enrouler délicatement les tiges de la plante dessus, et le tour est joué ^^.

 

diy un tuteur façon tipi pour plantes grimpantes 1


C’était donc mon premier tuto de l’année 2017 (pas facile de faire des photos avec la luminosité ^^)…


Vous pouvez (re)voir mes tutos pour créer des cache-pot récup avec du liège et du balsa ici, et des cache-pot en corde ici…

 

diy un tuteur façon tipi pour plantes grimpantes 2


En attendant le printemps !

 

 

Vous aimez les plantes dans votre intérieur? Et vous avez la main verte?? Des astuces pour chouchouter nos belles feuilles vertes?

 

Je vous dis à très vite !!

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


30/01/2017
22 Poster un commentaire

Quand les produits ménagers viennent d’à côté de chez moi…


Il y a quelques mois, j’ai reçu un mail hyper enthousiaste de Margot, qui souhaitait me faire connaitre ses produits. Je précise dès maintenant que cette offre n’avait aucune obligations de quelques sortes, elle voulait juste me faire connaitre la marque pour laquelle elle travaille.


Cette marque vend des produits nettoyants, et j’avoue que malgré le fait que j’ai pris l’habitude de faire mes produits moi-même, je me suis dit « pourquoi pas ». La sympathie et l’énergie émanant du message de Margot m’a poussé à tester.


J’ai donc reçu un joli colis de la marque, avec différents produits, notamment ceux de la gamme écologique, et j’ai fortement apprécié. Je les ai testés avant de venir vous en parler ici, et aussi efficaces qu’ils soient, à la hauteur des « grosses marques », j’ai surtout apprécié d’utiliser des produits qui sont fabriqués à côté de chez-moi. Et ça tombe bien, car la marque s’appelle « Chez moi ».


J’ai ainsi proposé à Margot de venir elle-même nous parler de cette marque, pour vous la présenter…

 

produits ménagers français chez moi 1


Bonjour Margot, pouvez-vous vous présenter, et présenter la société « Chez moi » ?


Je m’appelle Margot, je suis Chef de Produit pour la marque Chez Moi ! Vous allez très probablement vous demander « Mais, qui est la marque Chez Moi ? ». Eh bien c’est simple, nous sommes une toute nouvelle marque de produits d’entretien ménager, fabriqués en Normandie !


La marque Chez Moi a été créée par SODEL, une PME Normande d’une cinquantaine de salariés, basée à Lisieux ! Depuis 45 ans, nous fabriquons des produits pour les professionnels de l’hygiène, et depuis maintenant 8 mois, nous avons décidé de nous jeter dans le bain de la grande distribution, en adaptant nos produits aux besoins des particuliers !

 


Quel est votre concept ?


Avec Chez Moi, nous avons à cœur de proposer une large gamme de produits ménagers, 100% fabriqués en France, pour prendre soin de votre « Chez Vous » : Liquides Vaisselle, Nettoyants Sols et Surfaces, Dégraissant Cuisine, Parfums d’Ambiance, Nettoyant Vitres…


Pour résumer notre concept en quelques mots :


1. Des produits Made In France


2. Des produits qualitatifs, inspirés des formules professionnelles


3. Des parfums haut de gamme et originaux


4. Le partage de fortes valeurs de marque avec des équipes engagées ! ☺

equipe produits chez moi



Parlez-nous de votre gamme de produits écologique :


Chaque fois que cela est possible, nous proposons des produits écologiques ayant obtenu le label « Ecolabel ». C’est notamment le cas de toute notre gamme de produits techniques comme notre Nettoyant Vitres, notre Dégraissant Cuisine ou encore notre Nettoyant Four et Barbecue !


Ces produits sont formulés selon des critères très stricts pour réduire significativement les impacts sur l’Homme et l’Environnement : limite de toxicité, biodégradabilité des substances, emballages recyclables…


Et le petit + à savoir : tous nos produits écolabels sont soumis à des tests de performance garantissant une efficacité optimale par rapport aux produits chimiques traditionnels.

 


Où vous trouver ?


Pour le moment, vous pouvez nous retrouver dans les magasins proches de chez vous sur une grande partie de la Normandie et dans les départements voisins ! Pour être sûr de nous trouver, rendez-vous sur notre site internet :  chezmoi-menage.com pour avoir la liste des distributeurs de votre ville ! ☺

 

produits ménagers français chez moi


Existera-t-il possibilité, dans le futur, d’acheter les produits en ligne ?


On l’espère, même si pour le moment la vente en ligne ne fait pas partie de nos objectifs ! Il faut savoir qu’un site e-commerce demande une logistique importante, pas toujours évidente à mettre en place pour une entreprise de 50 salariés comme la nôtre. Mais, qui sait de quoi demain sera fait…. ☺

 


Si vous avez des petites choses à ajouter ?


Violette, Coquelicot, Charme d’Orient, Terre Sauvage, Mangue, Echappée Verte…. Voici une (petite) partie des parfums que nous proposons dans la gamme Chez Moi ! Il y en a pour tous les goûts.


Pour finir, j’aimerais vous donner les 3 bonnes raisons d’acheter nos produits :

 


1. Vous participez au maintien des emplois en France et en Normandie


2. Vous soutenez une entreprise à taille humaine


3. Vous allez les adoooorer !

 

 

 

Et pour avoir des astuces ménage, vous pouvez aussi les retrouver sur leur page Facebook...

 

 

Je vous dis à très vite!

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


18/01/2017
14 Poster un commentaire

Mon mot Totem

Bonjour à vous !

Évidemment, je commence ce post par vous souhaiter ne merveilleuse et excellente année 2017. Je vous souhaite le meilleur, la paix, le bonheur.


Et comme à chaque début d’année, il est souvent de bons tons de se donner des objectifs à réaliser dans l’année, les fameuses bonnes résolutions, que l’on arrive plus ou moins bien à tenir sur la durée.


J’ai commencé par y réfléchir, et à réfléchir à une solution pour être sûre, cette année, de m’y tenir.


Mais étrangement, l’idée de me fixer de nouveau des objectifs qui me viennent à l’esprit tous les ans, m’a paru assez creuse.

 

citation inspirante .


Je me suis demandé ce qui me poussait à choisir ces résolutions ? Pour m’améliorer ? Avancer ? Pourquoi toujours les mêmes, sachant que je ne vais jamais jusqu’au bout. Ne dit-on pas que la folie, c’est recommencer les mêmes actions, en attendant un résultat différent ?

En y réfléchissant bien, j’en ai juste ressorti que tout cela était, à nouveau, et de façon relativement déguisée, une course à la perfection.


Je crois juste, mais je parle pour moi, que toutes ces histoires de « bonnes résolutions » ne sont qu’un prétexte pour devenir plus parfait, mais pas forcément à mes yeux à moi, ce qui serai pour moi moins discutable, mais plutôt parfaite aux yeux d’autrui.


J’ai donc décidé, cette année, de ne prendre aucune résolution. Parce que ça ne me correspond plus. J’aurai la sensation d’être hypocrite avec moi-même.


Par contre, il y a quelques années, j’avais lu l’idée d’une blogueuse (pardon, je ne sais plus qui), de se trouver un mot totem.


C’est-à-dire un mot qui va nous suivre sur l’année.

 

C’est comme une thématique, un code de conduite.

 

Pas de " pseudo " contrats. Un mot, une inspiration que l’on garde à l’esprit dans nos prises de décision, un mot fort, qui retenti en nous. J’aime cette idée, et pour cette première fois, ce mot s'est imposé à moi, je n’ai pas eu à y réfléchir.


C’est Liberté.


Je veux être libre de ma façon de penser, de mes mots, de mes actions.


Mais une liberté envers moi-même : je veux arrêter de m’imposer des choix parce que c’est ce que je pense que l’on attend de moi.


Arrêter de me sentir mal après avoir dit ce que je voulais dire, même si certains ne me prennent pas au sérieux.


Arrêter de vouloir plaire à ceux qui, au final, ne le mérite pas, car ils se sont fait une fausse opinion de moi.


Je ne veux plus m’épuiser à des choses aussi inutiles.


Je veux grandir, je veux apprendre à ne vivre que pour ceux qui sont importants pour moi, et laisser ce que pensent les autres de côté.


Être libre d’être moi.


M’autoriser, à être libre d’être moi. En me détachant du regard de ceux qui ne me font pas avancer.


Car ce n’est pas facile, surtout pour une personnalité aussi timide que la mienne, avec cette envie de plaire qui m’a jusque maintenant guidé.


Mais c’est une fausse piste que de faire les choses pour les autres.

 

Et ce n’est pas le meilleur moyen de convaincre. C’est s’enfoncer dans cette image fausse que les autres, ceux qui ne se donnent pas la peine de voir au-delà, ont de nous.


Je souhaite donc garder ce mot Totem dans mes décisions à venir, et ce sera ma future ligne de conduite : m’autoriser à être libre d’être moi-même.

 


Avez déjà entendu parler de ces mots Totem ? En avez-vous déjà utilisé ?



Je vous dis à très vite !

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


02/01/2017
56 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :
Google+