Mon Carnet Déco

Mon Carnet Déco

Lifestyle


Mon mot Totem

Bonjour à vous !

Évidemment, je commence ce post par vous souhaiter ne merveilleuse et excellente année 2017. Je vous souhaite le meilleur, la paix, le bonheur.


Et comme à chaque début d’année, il est souvent de bons tons de se donner des objectifs à réaliser dans l’année, les fameuses bonnes résolutions, que l’on arrive plus ou moins bien à tenir sur la durée.


J’ai commencé par y réfléchir, et à réfléchir à une solution pour être sûre, cette année, de m’y tenir.


Mais étrangement, l’idée de me fixer de nouveau des objectifs qui me viennent à l’esprit tous les ans, m’a paru assez creuse.

 

citation inspirante .


Je me suis demandé ce qui me poussait à choisir ces résolutions ? Pour m’améliorer ? Avancer ? Pourquoi toujours les mêmes, sachant que je ne vais jamais jusqu’au bout. Ne dit-on pas que la folie, c’est recommencer les mêmes actions, en attendant un résultat différent ?

En y réfléchissant bien, j’en ai juste ressorti que tout cela était, à nouveau, et de façon relativement déguisée, une course à la perfection.


Je crois juste, mais je parle pour moi, que toutes ces histoires de « bonnes résolutions » ne sont qu’un prétexte pour devenir plus parfait, mais pas forcément à mes yeux à moi, ce qui serai pour moi moins discutable, mais plutôt parfaite aux yeux d’autrui.


J’ai donc décidé, cette année, de ne prendre aucune résolution. Parce que ça ne me correspond plus. J’aurai la sensation d’être hypocrite avec moi-même.


Par contre, il y a quelques années, j’avais lu l’idée d’une blogueuse (pardon, je ne sais plus qui), de se trouver un mot totem.


C’est-à-dire un mot qui va nous suivre sur l’année.

 

C’est comme une thématique, un code de conduite.

 

Pas de " pseudo " contrats. Un mot, une inspiration que l’on garde à l’esprit dans nos prises de décision, un mot fort, qui retenti en nous. J’aime cette idée, et pour cette première fois, ce mot s'est imposé à moi, je n’ai pas eu à y réfléchir.


C’est Liberté.


Je veux être libre de ma façon de penser, de mes mots, de mes actions.


Mais une liberté envers moi-même : je veux arrêter de m’imposer des choix parce que c’est ce que je pense que l’on attend de moi.


Arrêter de me sentir mal après avoir dit ce que je voulais dire, même si certains ne me prennent pas au sérieux.


Arrêter de vouloir plaire à ceux qui, au final, ne le mérite pas, car ils se sont fait une fausse opinion de moi.


Je ne veux plus m’épuiser à des choses aussi inutiles.


Je veux grandir, je veux apprendre à ne vivre que pour ceux qui sont importants pour moi, et laisser ce que pensent les autres de côté.


Être libre d’être moi.


M’autoriser, à être libre d’être moi. En me détachant du regard de ceux qui ne me font pas avancer.


Car ce n’est pas facile, surtout pour une personnalité aussi timide que la mienne, avec cette envie de plaire qui m’a jusque maintenant guidé.


Mais c’est une fausse piste que de faire les choses pour les autres.

 

Et ce n’est pas le meilleur moyen de convaincre. C’est s’enfoncer dans cette image fausse que les autres, ceux qui ne se donnent pas la peine de voir au-delà, ont de nous.


Je souhaite donc garder ce mot Totem dans mes décisions à venir, et ce sera ma future ligne de conduite : m’autoriser à être libre d’être moi-même.

 


Avez déjà entendu parler de ces mots Totem ? En avez-vous déjà utilisé ?



Je vous dis à très vite !

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


02/01/2017
50 Poster un commentaire

Organisation et productivité : pourquoi je ne me lèverai pas plus tôt

Bonjour à vous !

 

 

C’est une des nouvelles tendances du moment : se lever "PLUS" tôt pour prendre du temps pour soi, faire du sport, travailler....

 

Il faut être plus productif, c’est une des lois de notre société actuelle.

 

Faire plus pour…être plus épanouis ?

 

 

Plusieurs livres sur le sujet sont sortis ces derniers temps, et ont fait le buzz, comme le célèbre  « Miracle Morning », de  Hal Elrod.

 

En premier lieu, j’ai trouvé son approche séduisante et tentante.

 

En effet, se lever plus tôt laisse forcément plus de temps pour réaliser ce que l’on ne peut pas faire dans la journée, et son approche semble très prometteuse.

 

Puis j’ai réfléchi : Quelles sont ces « choses » que je n’ai pas le temps de faire ? Sont-elles vraiment importantes ? Sont-ce des priorités ?

 

time-371226_1920.jpg

 

Les avantages à se lever tôt selon les adeptes:

 

Il est évident que se lever plus tôt à des avantages non-négligeables…

 

 

1.Un moment de calme et de tranquillité.

 

Etant maman de trois enfants, se lever plus tôt devrait être pour moi une source de bien-être, car dans l’idéal, ce serait un moment de calme et de solitude bienvenue pour commencer la journée de bon pied.

 

Sauf que mon "p'tit deuxième" est lui-même un lève « très tôt », et pour me lever avant lui, il faudrait que je me lève vers  5 heures du matin.

 

 

Or, je vous promets qu’à 5 heures du matin, il ne fait pas bon me rencontrer… Et je crois que même avec beaucoup d’entraînement, je ne m’y habituerais jamais.

 

 

2.Un moment propice au travail et à la créativité.

 

Se lever plus tôt permet, du moins je le pensais, de profiter d’un moment de productivité.

 

En effet, bénéficiant d’une bonne nuit de sommeil, le cerveau est reposé, et est, du coup, opérationnel pour un travail de qualité. Je pensais en effet que la créativité devait être à son comble à ce moment de la journée.

 

Sauf qu’en faisant des recherches sur le net, je suis tombé sur différents articles, et notamment sur ce billet très intéressant de  Helene Soula : Quel est le meilleur moment de la journée pour écrire ?

 

Elle nous parle des heures de travail de grands écrivains, et un graphique très instructif nous apprend qu’il n’y a pas d’heure magique propice à la créativité. Chaque écrivain et artiste à son propre moment pour travailler de façon efficace…

 

La créativité n'est donc pas forcément à sont comble au levé du jour...

 

rituels-quotidiens-auteurs.png

 

3. C’est un moment pour prendre soin de soi.

 

En effet, en se levant plus tôt, il est évident que l’on a techniquement plus de temps pour faire du sport, (si on en fait chez soi ou en solitaire et surtout, si l’on en fait tout court^^), on peut se maquiller de façon plus travaillée si l’on aime ça, on peut prendre un bon petit déjeuner en prenant soin de se préparer quelque chose de plus élaboré qu’un bol de céréales avec du lait. 

 

Le problème, c’est que le matin, je n’ai pas faim. Alors je sais que vous allez me dire que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée…. Sauf que j’ai pris le parti d’écouter mon corps, et que s’il n’a pas faim, et bien, je ne me force pas. Je mange plus tard dans la matinée, quand le besoin se fait sentir, et non pas au saut du lit, car j’en suis incapable…

 

Je ne fais pas de sport autre que la marche à pied et quand je faisais du yoga, les cours étaient le soir. De plus, je prends soin de moi plutôt avant de me coucher (il m’est impossible d’aller au lit sereinement si je n’ai pas pris ma douche avant).

 

coffee-1284041_960_720.jpg
 

 

 

4. On peut profiter du levé du jour…

 

J’avoue, c’est une très belle perspective, mais tout aussi belle que de voir le soleil se coucher.

 

 

Ecouter son corps et son rythme biologique…

 

 

Chacun d’entre nous à ce qui s’appelle un rythme biologique.

 

Qu’est-ce qu’un rythme biologique me direz-vous…

 

« Il est possible qu'interviennent d'une part des gènes programmant directement le rythme considéré et d'autre part, la structure d'ensemble de l'individu dépendant à la fois de l'ensemble des autres données génétiques et de facteurs socio-psycho-biologiques exogènes. » (source Wikipédia).
 

 

Le rythme biologique est propre à tout un chacun… Il est dès lors contre nature de vouloir tous faire de la même façon.

 

Une personne qui est du soir aura des difficultés à se coucher tôt.

 

L’endormissement ne sera pas naturel, puisque sont corps est physiquement programmé pour s’endormir tard. Si cette personne a décidé de se lever plus tôt, le manque de sommeil finira par se faire sentir, et aura des conséquences sur sa santé.

 

Or, le manque de sommeil amène à l’inertie et à l’irascibilité (je vous en parle en connaissance de cause). Cela a aussi des conséquences sur la santé, comme des problèmes cardio-vasculaires, augmentation du stress….

 

heart-583895_960_720.jpg
 

 

Je sais qu’il est tentant de vouloir coller à une image de dynamisme productif véhiculé par ces livres, mais encore une fois, nous sommes tous différents, chacun a son propre mode de fonctionnement.

 

Je crois que pour devenir plus productif et efficace, le secret est de s’écouter, apprendre à savoir à quel moment on travaille le mieux, que ce soit le soir ou le matin, savoir de combien d’heures de sommeil on a besoin pour être opérationnel, et respecter ce dont son corps a besoin.

 

Arrêtons de vouloir tous coller à une image qui semble idyllique, soyons nous-même, avec nos facilités et nos difficultés, nos qualités et nos défauts…

 

Nous pouvons, de façon ponctuelle, nous lever tôt quand nous sommes plutôt du soir, et vice-versa, quand une situation le demande, mais dans le fond, acceptons-nous comme nous sommes, et apprenons à vivre avec nous-même…

 

(Bref, vous l'aurez compris, je ne suis pas du matin ^^ )

 

 

Je vous dis à très vite!

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 

 

 

 

 

 


25/05/2016
62 Poster un commentaire

4 jours... et simplement profiter.

Je suis quelqu’un de plutôt, voir trop, raisonnable.

 

J’aime finir mes to do lists, prévoir ce que je dois faire lendemain et les jours à venir. J’aime m’organiser pour savoir de quoi mes journées seront faites, et pouvoir réaliser tout ce que j’ai en tête.

 

J’aime que mes enfants (et moi-même ^^) aient leur quota de sommeil pour être en forme  l’école. Je ne me couche ni ne me lève quasiment jamais très tard…

 

Pour ce week-end de quatre jours, j’avais prévu d’avancer quelques DIY, de publier un article vendredi, d’avancer les travaux d’extérieur de la maison…

 

Et finalement, rien ne s’est passé comme prévu, pour notre plus grand bien…

 

DSCN9850.JPG

 

J’ai abandonné l’idée d’avancer mes tutos DIY au profit d’une balade en forêt, avec mes enfants et mon mari…

 

Nous avons profité de la douceur du temps pour flâner sur les chemins, nous avons découvert un magnifique champ de jacinthes sauvages en plein bosquet.

 

nous avons trouvé une cabane abandonnée, dans laquelle les enfants se sont amusés, et nous avons même eu le plaisir de croiser le chemin de deux biches (ou plutôt ELLES ont coupé notre chemin ^^)…

 

DSCN9919.JPG

 

Nous avons diné au restaurant, et dégusté des plats succulents fleurant bons le printemps.

 

J’ai revu une amie que je ne vois pas assez souvent, et qui m’a fait découvrir le gâteau cookie (d’ailleurs, il n’en reste plus^^).

 

DSCN9947.JPG

 

Nous avons passé la soirée chez des  amis adorables et accueillants, autour d’un brasero de fortune, sous un plaid, à discuter presque toute la nuit, de tout et de rien.

 A faire vraiment connaissance, à rire… Nous sommes rentrés à 4 heures du matin.

 

DSCN9878.JPG

 

Nous nous sommes levés assez tard, nous avons traîné, fait la sieste… Et là, je vous écris ce billet dehors, sur la table de jardin, en regardant mes enfants et mon mari jouer au ballon.

 

Rien de ce que je n’avais prévu n’a été fait… et sans arrières pensées ni stress. J’ai l’impression d’avoir franchi un cap…

 

La vie est belle…

 

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 

 

 

 

 


08/05/2016
38 Poster un commentaire

Le Carnet de Gratitude

Bonjour à vous !

 

Comme promis dans mon précèdent article DIY pour customiser un carnet, je vous propose de découvrir le principe du Carnet de gratitude de la bouche (ou du clavier ^^) de la personne par laquelle j’ai découvert le principe… Audrey, du blog Sous mon parasol.

 

carnet de gratitude

 

 

Bonjour Audrey, peux-tu te présenter ?

 

 

Je me présente Audrey, rédactrice du blog Sous mon parasol.

 Je suis passionnée de développement personnel, d’organisation et de loisirs créatifs. Derrière ce projet d’un blog positif, je souhaite tester et partager les multiples astuces proposées en faveur d’un mieux-être afin que chacun puisse piocher des idées à mettre en pratique.

Je ne crois pas à la recette miracle alors j’expérimente afin d’encourager les lecteurs à faire de même.

 

 

Qu'est-ce qu'un carnet de gratitude ?

 

 

Un carnet de gratitude s’appuie sur un concept simple : noter chaque soir 3 à 5 bonheurs vécus dans la journée, de l’évènement exceptionnel au moment simple du quotidien. On le lit dans tous les livres de développement personnel, la gratitude est une des clés vers le bonheur. Cet exercice est donc un outil pour muscler sa capacité à reconnaître le positif autour de nous.

 

 

Comment as-tu découvert ce concept ?

 

 

C’est l’auteure Florence Servan-schreiber et son livre 3 kifs par jour, qui a permis au grand public de découvrir ce concept. La proposition de mettre en place une habitude positive et surtout concrète au quotidien, est, je pense la vrai plus-value de son travail.

 

 

Comment l'as-tu mis en place ?

 

 

J’ai commencé avec un simple carnet dans lequel je notais les 3 moments de joies de mes journées. Posé à côté de mon lit afin d’y penser, j’ai fait cet exercice sans pression en alternant les périodes où j’écrivais tous les soirs et celle où je n’écrivais pas. Avec du recul, je reprenais ce rituel particulièrement lorsque ma situation personnelle était stressante.

 

Pour 2016, j’essaie de passer à l’étape supérieure en pratiquant le « 5 minute journal ». Sur le même principe, ce carnet est à remplir matin et soir. Le matin, on pose des intentions positives pour la journée en exprimant sa gratitude et en définissant ce qui pourrait la rendre agréable. Puis, le soir, on décrit nos 3 bonheurs du jour et on finit par une introspection en réfléchissant au moyen que l’on aurait pu mettre en place pour améliorer l’expérience de cette journée.

 

 

T'est-il toujours facile de trouver tes 3 bonheurs par jour ?

 

 

Sincèrement, il y a de jours où ma liste ne se remplit pas naturellement.

Cependant, ce rituel est devenu non-négociable dans ma routine alors je prends le temps nécessaire à trouver mes 3 bonheur du jour.

En fait, tout est question de pratique. Plus on s’exerce plus on développe la capacité à prendre du recul sur les tracas du quotidien et à exprimer sa gratitude envers l’expérience qu’est la vie, les gens qui nous entoure, le toit au-dessus de notre tête ou l’ordinateur qui nous permet de bloguer !

 

 

Qu'a-t-il changé pour toi ?

 

 

Le changement principal est le regard que je porte sur le quotidien.

En effet, je me surprends de plus en plus à m’arrêter sur la beauté d’un paysage ou la joie d’une situation. A force de réfléchir aux bonheurs chaque soir, je finis par les reconnaître dans la journée. J’apprends ainsi à apprécier le moment présent.

 

 

Que t'a-t-il apporté ?

 

 

Me tenir à ce rituel positif, m’a permis de comprendre que l’on peut changer sa façon d’appréhender le quotidien, et qu’entre les conseils qu’on lit et une vie qui nous ressemble, il y a une étape qui nous appartient : passer à l’action ! De plus, c’est un très bon exercice pour muscler sa détermination et sa capacité à être assidu face à une décision.

 

 

Pour conclure, j’ajouterai que cet exercice est le point de départ parfait pour amorcer la construction d’une vie plus positive.

Ensuite, l’idée est de piocher dans tous les conseils, concepts et systèmes à notre disposition pour nous créer une « méthode bonheur » qui nous correspond ! 

 

 

 

Voilà, vous en savez un peu plus grâce à Audrey, que je remercie chaudement pour cette interview et pour cette idée qu’elle nous a apporté…

 

carnet de gratitude 1

 

Alors, dites-moi, êtes-vous tenté ? Avez-vous déjà commencé ? Ou bien cela vous parait inutile… Partagez votre ressenti avec nous !

 

 

Je vous dis à très vite !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 


20/01/2016
34 Poster un commentaire

Lifestyle : La tendance 2016 est au bien être…

Bonjour à vous !

 

Vous savez l’attention que je porte à l’image que les médias véhiculent sur la famille, les femmes, et la vie en générale.

 

Jusqu’à maintenant, la tendance était à la performance, que dis-je, à la perfection.

 

 Que ce soit par les publicités, les photos, les émissions de télévision, on nous jetait au visage des familles/femmes/hommes/vies parfaites, où l’on était sensé être capable de tout gérer avec le sourire.

 

On nous demandait d’être performant au travail, d’être une mère ou un père qui jamais ne se plaint ni ne laisse échapper un mot plus haut que l’autre.

Bref, nous devions réussir, et ce, dans quelque domaine que ce soit.

 

Sauf qu’à vouloir  absolument nous conformer à cette image, est arrivé un mal nouveau dont je vous ai déjà parlé : le Burn-out.

 

Quelques personnes ont eu le courage d’en témoigner, et de faire connaitre cet état.

 

Des blogs consacrés au burn-out ont vu le jour, pour prévenir, et partager des témoignages.

 

Cette alerte partagée sur le web et à travers les médias a permis de tirer la sonnette d’alarme sur une demande trop élevée que l’on se faisait à soi-même. Il fallait absolument changer ça, pour le bien-être de tous.

 

Une prise de conscience essentielle semble alors se faire, de manière assez généralisée, et du coup, la tendance et les média semblent vouloir redresser la barre.

 

Depuis quelque temps déjà, je remarque qu'une vraie tendance au bien-être, et à la paix intérieure, semble se profiler de façon durable, pour notre bonheur à tous. Santé, simplicité et joie de vivre semblent avoir pris le pas sur performance et possessions.

 

Beaucoup de blogs se développent sur le sujet, on voit fleurir de multiples articles sur le sujet dans les magazines, voir même des magazines complets consacrés à la pensée positive et au développement personnel (le flow magazine, pour ne pas le nommer ^^ )

 

Nous privilégions désormais notre corps et notre esprit, par rapport à des notions plus superficielles comme le matérialisme et l’apparence. Le virage est à 180°, puisque désormais, on parle de minimalisme, de légèreté, alors qu’auparavant, la possession primait sur tout. On « existait » à travers ce que nous possédions.

 

Il est maintenant de mise de ne garder que l’essentiel, ce qui nous fait du bien, tout comme il est devenu essentiel de s’écouter là où, auparavant, on nous demandait d’avancer coûte que coûte.

 

On se re-connecte désormais à notre "moi intérieur", pour être à l’écoute de ce qui est essentiel à notre vie. Je pense également que les événements qui sont arrivés en France l’année 2015 nous ont fait ouvrir les yeux sur ce qui est important, et sur le fait que la vie n’était que peu de chose, et qu’il  fallait donc en profiter au maximum.

 

On s’écoute plus, on prend plus le temps (ou du moins on essaye, pour ce qui est de mon cas ^^), et apparaissent des notions comme « Slow food », « Slow life » qui existent depuis ses années mais qui prennent de l'ampleur ces derniers temps…

On nous propose de ralentir le rythme pour pouvoir vivre dans l’instant présent, de nous reconnecter en nous déconnectant.

 

On nous parle aussi de travailler sur la gratitude que l’on peut avoir envers les jolies choses de la vie. Cela permet d’ouvrir les yeux sur ces petits riens qui font tout. J’ai découvert le carnet de gratitude dernièrement, et je trouve cette idée merveilleuse, et compte la mettre en place très vite.

 

Il me semble essentiel de ne plus avoir « la tête dans le guidon », de ralentir, et de se concentrer à nouveau sur des petites choses qui font que la vie est belle, et que nous avons perdues de vue.

 

La première fois que j’ai voulu lister 3 choses pour lesquelles j’avais de la gratitude dans ma journée, j’ai eu du mal. L’exercice n’est pas facile. Et au final, on finit par faire attention à ce qui se passe dans notre vie pour remplir ces trois petites cases, et l’exercice devient de plus en plus aisé. D’où l’intérêt de ce carnet dont je vous parlerais prochainement.

 

Je vois donc cette année 2016 comme une année centrée sur le bien-être et l’accomplissement de soi, des notions bien agréables à suivre. J’espère que cette « mode » ne fait que démarrer, et que nous allons avoir de nombreuses inspirations pour apprendre à prendre soin de nous et des autres.

 

Et vous, avez-vous ressenti ce changement ? Quelles sont ces petites choses qui vous font du bien ? Avez vous commencé à ralentir?

 

lifestyle l'année 2016 est au bien-être

 

 

Je vous dis à très vite !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 

 

 

 

 

 


11/01/2016
24 Poster un commentaire

Blogueuse: le piège dans lequel je suis tombé…

Bonjour à vous!

 

J’avais prévu de ne rien publier cette semaine, besoin de prendre du recul par rapport à mon blog, besoin de repos…

 

Mais comme je suis quelqu’un qui a besoin de se questionner pour avancer, et que le fait de mettre par écrit ainsi que vos commentaires, m’aident à prendre du recul, je partage avec vous mes réflexions du moment…

 

 

Bureau blanc et doré
 

 

Quand j’ai commencé à bloguer, il y a maintenant presque un an (à quelques jours prêts) j’étais dans un moment assez désagréable de ma vie, je vous en ai déjà parlé ici.

 

Bref, ouvrir un blog était pour moi une façon de m’en sortir, d’avoir la tête dans autre chose.

 

Mon but était le partage, total et entier, de ce que j’aime faire, de ce qui me passionne, de mon univers, et ça a plutôt bien fonctionné. Je vous livre ici un morceau de moi, et c’est certainement ce que j’ai fait qui est le plus fidèle à ce que je suis…

 

J’ai réussi, petit à petit, à me créer une petite communauté, fidèle, et qui échange avec moi, via les commentaires, les réseaux sociaux, et même par mail…

 

J’ai réussi, grâce à ce bébé blog, à faire ce que je souhaitais le plus en l’ouvrant : partager et échanger.

 

La blogosphère étant très vaste, j’ai été plus que touchée de voir que mon univers vous plaisait… Cela m’a grisée…

 

De plus en plus de vues, de partages, de sélections Hellocoton et Inspilia…

 

Je suis loin d’être une blogueuse connue ou reconnue, je n’ai pas cette prétention du tout, mais j’ai trouvé à travers ce blog une certaine reconnaissance à laquelle j’aspirais.

 

Mais, parce que vous l’aurez compris, il y a un MAIS, je me rends compte que j’ai perdu en authenticité.

 

Des articles importants pour moi, des DIY que je  créais pour mon petit chez moi, j’ai commencé à chercher des idées de ce qui pouvait marcher, être le plus vu. Oui, je suis tombée dans ce piège, et j’ai la sensation de m’être perdue en route…. Je ne l'ai pas fait en toute conscience du fait, mais c'est arrivé... J'ai cherché le succès...

 

J’ai cherché à faire des articles qui fonctionnent, et non pas des articles qui me tiennent à cœur. J’ai commencé à regarder ce qui se faisait dans la blogosphère, à vouloir y coller…

 

Bureau blanc et doré 1

 

Ma prise de conscience a été assez récente.

 

Par deux fois, des idées d’article de DIY que j’avais en tête, et que j’avais commencé à réaliser, ont été postés de façon très similaire par une blogueuse que je qualifierais d’influente (oui, deux fois la même, c’est incroyable !!!) et que j’admire.

 

Sur le coup, j’ai été flatté, et me suis dit : « c’est que ça doit être de bonnes idées »…

 

La première fois, j’ai choisi de ne pas publier mon article, pour ne pas être taxée de copieuse, et la deuxième fois, je l’ai quand même publié, même si c’était proche, bien que moins qualitatif que l’autre version…

 

Puis j’ai eu une idée d’article, que j’ai commencé à mettre en œuvre, pour finalement me rendre compte que je retrouvais quelque chose de très similaire dans un magazine…

 

Caroline, du blog Caro Dels, à d’ailleurs parler de  la paternité des idées de DIY dans un article très intéressant… A force de voir des images, elles peuvent ressortir dans notre esprit avec l’impression que cette idée vient de nous, alors que c’est du vu et du revu sur Pinterest (par exemple)…

 

Tout ça pour dire que je me suis retrouvé à faire « du commercial », du vendeur… Du moins, était-ce ce que je pensais…

Je me suis surprise à faire ce que je ne voulais pas quand j’ai commencé ce blog : perdre mon identité.

 

Bureau blanc et doré 2
 

 

Je souhaite donc redresser la barre…

 

Je vais désormais vous proposer des articles qui viennent de moi, et non pas des articles pour lesquels je me pose cette question de savoir si ça va marcher. Je veux vous re-proposer du personnel, de l’authentique.

 

Et je vais essayer de rester en pleine conscience de mes idées, pour vous proposer des billets de créations qui auraient existés même si ce blog n’existait pas.

 

Je vais aussi voir à éventuellement me diversifier un peu pour l’année à venir, mais juste parce que j’ai cette envie de partager avec vous. Je ne veux plus tomber dans cette facilité qui n’en est pas une, que de faire uniquement ce qui marche (en plus, c’est tellement subjectif, "quelque chose qui marche"…), et ne pas retomber dans mes travers de recherche de la perfection, si tant est qu’elle existe.

 

Je veux garder et porter fièrement ma personnalité, qu’elle plaise ou non, mais je ne veux pas passer pour ce que je ne suis pas.

 

Odile Sacoche a d’ailleurs publié un article auquel j’ai adhéré à 100%, et qui est tombé à pic dans cette prise de conscience.

 

Voilà donc ma confession du moment, pas évidente à partager, mais sommes toutes nécessaire vis-à-vis de vous, lecteurs, et de moi.

 

Avez-vous ressenti ce moment où j’ai « basculé » (dans le côté obscur de la force) ?

Avez-vous déjà été tenté par cette facilité de reproduire quelque chose qui fonctionne, et de ne faire QUE ce qui marche ?

 

J’attends vos retours avec impatience et un peu de crainte, je dois l’avouer…

 

Je vous dis à mardi pour fêter les un an du blog, avec une surprise sur laquelle je travaille depuis un long moment : un agenda complet à imprimer gratuitement.

 

A très vite !

 

 

 http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 


18/12/2015
76 Poster un commentaire

Color Moodboard Challenge: première participation.

Bonjour à vous !

Aujourd’hui, c’est un post un peu particulier, puisque c’est ma première participation au Color moodboard challenge de Nathalie, du blog Violette Factory.

 

Color Moodboard challenge - Copie.jpg


Le principe du Color moodboard challenge, c’est de poster deux photos : l’une de nous, faite avec nos petites mains et notre petit appareil photo (ou gros, selon les participantes ^^) et l’autre choisie sur internet.


Le thème est toujours un mot, accordé à une couleur.

 

Le mois dernier, il s’agissait de Vintage et rose, et vous pouvez voir toutes les participations et les magnifiques photos sur la  page Facebook dédiée au challenge, et ce mois-ci, le thème est…. Attention, roulement de tambours….


Saison et rouge.


Bon, je vous concède que je n’ai pas fait dans l’originalité pour ma première fois, mais moi, quand on me dit Rouge et Saison, et bien, je pense à…l’automne ^^ (bravo si tu l’as dis en même temps que moi).


Même si c’est un thème un peu à part par rapport à mon blog, puisqu’il n’y est pas question de photographie (même si je me laisse toute liberté quant à mes choix de publication), j’ai quand même voulu rester dans le thème de la déco et du DIY.


Trêve de blabla, passons aux choses sérieuses.


C’est pourquoi je vous propose, pour ce qui est de ma photo, une vision automnale de mon DIY avec les ampoules transformées en soliflore, avec un magnifique (selon moi ^^) dégradé de rouges, avec ces très jolies feuilles.

 

Color Moodboard challenge 1


Pour ce qui est de la photo trouvée sur le net, j’ai choisi une mise en scène déco avec ce que la nature peu nous offrir de plus beau en rouge pendant cette superbe saison automnale…

 

composition_florale_d_automne.jpg


Photo, bien évidemment, trouvée sur  Pinterest mon ami, et j’adore ce rendu poétique, presque comme un tableau, et cet effet rustique délicat, qui illustre si bien pour moi le thème du mois…

 

color moodboard 2


J’espère avoir réussi le challenge, Nathalie, et j’espère avoir la possibilité de participer aux prochains.


Et vous, dites moi, comment illustreriez-vous le thème du mois ? Dites-moi tout en commentaire ^^.



Je vous dis à très vite !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 

 


07/10/2015
26 Poster un commentaire

La vie des bloggeurs versus la « vraie » vie.

Depuis quelque temps, je vois fleurir sur les groupes facebook des articles de blogueuses contrariées par ce qui se passe dans l’univers des blogs en ce moment.

 

La vie des blogs versus la vraie vie

 

Pour vous qui n’êtes pas blogueurs, je vous fais un petit topo pour expliquer :

 

Au début des blogs, il y avait principalement des envies de partages et de rencontres.

 

 De la publicité aussi, mais de façon assez sporadique… Puis les marques ont senti qu’elles pouvaient avoir un intérêt qui me semble légitime, à se faire connaitre de ces blogueurs et blogueuses qui commençaient à avoir un impact sur la société de consommation, et se sont mis à les contacter.

 

Ce sont donc formés ce que l’on appelle des partenariats, entre blogueurs et marques, pour un échange de bons procédés : de la publicité sur un public parfaitement ciblé pour les uns, et des salaires (mérités, puisque la publicité n’est pas gratuite) ou des avantages en nature (cadeaux) pour les autres.

 

Sauf que, comme dans toutes choses, il y a eu des dérives. D’un côté comme de l’autre.

 

Ajoutez à ça le fait que de parler argent en France, dire combien on touche, est tabou, plus le fait que l’on a l’impression, d’un œil non avertis, que de tenir un blog n’est PAS un vrai travail, et on tombe dans une espèce de pugilat sur les vilaines blogueuses qui se font payer pour la publicité qu’elles font.

 

Il est, de plus, très facile d’avoir l’illusion qu’en tenant un blog, les gens vont nous aimer et que les partenariats vont fleurir pour nous faire crouler sous les cadeaux, et ça, sans faire d’efforts.

 

Voilà pour vous, non blogueurs, un topo de ce qui se trame un peu dans les coulisses des blogs.

 

Maintenant, c’est ici que j’aimerais apporter une nuance...

 

Même si les choses sont exacerbées par l'anonymat du web, je pense qu'il en va de même pour la société actuelle.

 

Un exemple: on offre un emploi dans le commerce. Du travail! Un CDI par les temps actuels! Et bien, plusieurs jeunes se présentent pour le poste, mais le refusent, car ils estiment mériter mieux que le salaire proposé (sans expériences), ils ne veulent pas se lever tôt pour travailler (5h30), et encore moins travailler le samedi. Et oui, je pense qu'il y a une génération qui veut TOUT sans avoir à donner en retour.

 

Deuxième point : on a toujours l’impression que les autres en font moins que nous : regarder les remarques sur les nounous entre autres ! On entend des choses comme, c’est la bonne planque, ça va ça ne doit pas être trop dur… J’en défis plus d’un de garder au moins trois enfants, sur des horaires différentes qui font parfois des journées de 10 à 12 heures et travailler 6 jours sur 7, avec des enfants malades et des parents pas toujours aimables…Et de s’occuper aussi de leur vie personnelle.

 

Bref, pour les blogs, c’est pareil. Si on veut créer quelque chose de qualitatif, il faut travailler ! Et parfois beaucoup ! Ce n’est pas facile ! Ce n'est pas parce que l'on fait un travail passion que ce n'est pas du travail.

Les blogueurs à succès l’ont en général mérité, par leur travail acharné, car oui, un bon article ne se travail pas en 5 minutes, c’est comme si vous disiez à un journaliste que son travail est facile et qu’il ne mérite pas son salaire.

Il faut également voir que l’on doit aussi se faire sa publicité, se créer une identité bloguesque qui tienne le coup dans la durée, trouver des idées, les mettre en pratique pour contenter le lecteur et partager avec lui ce qui est notre passion…

 

Il faut donc ouvrir les yeux sur le fait que l’on a rien sans rien ! Et que tout travail mérite salaire !

 

Que non, il ne suffit pas d’ouvrir un blog que l’on fera vivoter pour se faire connaitre…

 

Mais ce qui se passe dans la blogosphère, se passe dans la "vraie" vie aussi!

Je pense qu'il faut arrêter de stigmatiser la blogosphère et enfin ce rendre compte que c'est la société actuelle qui fabrique se genre de comportement, avec les émissions de téléréalité, qui n'a de réalité que le nom, ou tout semble facile, comme la célébrité et l'argent.

 

 On a l'impression que tout le monde à une vie palpitante sauf nous, ce qui fait que l'on essaie de voir ailleurs si l'herbe est plus verte... Et que les gens se tournent vers des valeurs superficielles et sans profondeurs....

 

C’est la société actuelle, avec la multiplication des média (dont les blogues hein) qui montre une image de perfection dans toutes choses, que se soit dans la famille, le physique, le travail…

 

Mais il faut enfin prendre ses responsabilités, et avoir une analyse sur les choses, se rendre compte que oui, en effet, cette blogueuse a une maison magnifique, sur les photos, mais avoir aussi le recul sur le fait que quand elle range son appareil photo, la vie reprend ses droits, et que non, son intérieur n’est pas toujours nickel et rangé, et se rendre compte aussi que les photos et les vidéos ne montre que ce que l’on veut montrer !

 

PERSONNE N’EST PARFAIT !!!

 

Bref, tout ce que je vois fleurir comme billets des blogueuses sur la blogosphère actuelle me semble juste être un reflet de se qui se passe dans la société actuelle.

 

Même si je suis une  bébé blogueuse, j'essaye de bien garder en tête que le monde des blog n'est pas un monde à part, car se sont des êtres humains derrière chaque claviers, qu'ils soient bien intentionnés ou pas...

 

J’attends vos avis et réactions sur ce billet, que vous soyez blogueur ou non, votre ressenti, votre expérience…

 

 

 

Je vous dis à très vite, pour la prochaine fois, un billet plus léger !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 


17/07/2015
100 Poster un commentaire

Comment faire entrer le printemps chez soi!

Ménage de printemps : Mes astuces pour faire entrer le printemps chez soi

 

 

Bonjour à vous !

 

Ça y est ! Le beau temps pointe le bout de son nez ! Et du coup, j’ai des envies de printemps dans la maison. Finis les envies de se blottir sous le plaid tout doux, j’ai envie de fraîcheur et de couleurs

 

Pour ce qui est du ménage de printemps, comme je me suis créé un planning sur l’année (vous pouvez retrouver les articles dans la catégorie: " organisation, par où commencer "), je n’ai pas prévu de gros ménage ce mois-ci. Par contre, ce changement de saison donne envie de changer son intérieur pour alléger  encore les choses.

 

ménage de printemps

 

En premier lieu, on fait le tri dans ses placards :

 

On vide et on purge encore ses placards. Moins on en a à la maison, moins on en a à ranger, donc, plus de liberté...

Deux solutions : soit on planifie ça sur plusieurs jours, soit on se bloque un weekend tornade blanche pour s’y mettre.

La méthode : On met une tenue de combat, pratique et confortable, on attache ses cheveux (sexy attitude, me voilà !)

 

On prépare trois cartons :

1 je jette

2 je donne

3 je garde

 

On travail pièce par pièce, de façon organisée. Il faut être consciencieux et ne pas se disperser, sinon, on risque d’abandonner. On vide tiroirs après tiroirs, on nettoie (le vous conseil d’avoir le caddy de nettoyage avec vous, c’est beaucoup plus simple) et on re-range ce que l’on garde au fur et à mesure pour ne pas se trouver débordé.

 

Faire le tri de ces placards

 

On change sa décoration :

 

Pour l’hiver, je sais que j’aime les ambiances cocooning et chaude, avec des plaids tout doux et des coussins moelleux.

Pour le printemps et l’été, j’ai plus envie de fraîcheur, avec des ambiances plus colorées, des fleurs

Pas besoin de se ruiner : un ou deux coussins en plus, on va cueillir des fleurs dans son jardin, on imprime de jolies affiches gaie à encadrer (j’ai acheté des cadres pas cher à Leroy Merlin pendant les soldes, et je change régulièrement les affiches à l’intérieur avec des imprimables gratuits trouvés sur internet).

 

Je suis quelqu’un qui change régulièrement la décoration à la maison, et je n’hésite donc pas à intervertir les rideaux et accessoires des chambres et du salon.

 

mettre de la couleur dans sa déco
 

   

On fait rentrer le vert à la maison :

 

On se créer un petit jardin d’intérieur, on rempote ses plantes, bref, on sa fait un petit coin de nature dans la maison pour purifier l’air, et se sentir bien.

 

Je vous montrerais dans un prochain post comment se créer un petit jardin d’intérieur.

 

on met des plantes chez soi: petit jardin d'intérieur
 

 

On tri son dressing :

 

Comme pour le reste de la maison, on prévoit ses trois cartons (on jette, on donne, on garde), et on se prévoit aussi une grosse boite de rangement pour y mettre ses vêtements d’hivers, que l’on va remplacer par ses petites robes légères et ses petits blazers. On prend un instant pour contempler les jolies couleurs  qui nous sourient pour les beaux jours à venir.

 

Faire le tri de son dressing

 

Et enfin, puisque le soleil est de retour, on va en profiter pour chouchouter son jardin :

 

On sort et on nettoie son mobilier d’extérieur, on taille les haies, on tond la pelouse, on prépare son petit coin pour le potager, et on profite du soleil pour manger dehors, faire des piques niques, lézarder et faire la sieste dans l’herbe

 

préparer son extérieur pour le printemps

 

Voilà, on n’a plus qu’à continuer doucement ses routines, et prendre du temps pour profiter des petits plaisirs de la vie, pour essayé de ne plus vivre dans le stress.

 

 

Et vous, que prévoyez vous pour le ménage de printemps ?

 

 

 

 

 


13/04/2015
10 Poster un commentaire

Profiter des plaisirs simples

Bonjour à vous!

 

     Comme j'en ai déjà parlé ici ou , j'ai vécu un burn-out qui m'a fait revoir mes priorités. Mais le problème, c'est que s'en sortir définitivement n'est pas une mince affaire. Même si je vais beaucoup mieux, j'ai toujours la sensation de marcher sur un fil tendu, en équilibre, et j'ai peur de rebasculer.

 

 

     C’est pourquoi j’ai décidé de faire un travail sur moi pour renforcer mon optimisme.

 

 

     Pour ce faire, j’essaye de positiver au maximum (même si ce n’est pas toujours facile et qu’il y à des jours sans). Pour ce faire, il faut savoir se chouchouter et chouchouter sa famille.

 

 

     On a tellement l’habitude d’être pressé, que l’on oublie de noter ces petits moments de plaisir qui ensoleille notre journée.

 

 

     J’ai donc décidé de lister tous les petits plaisirs simples qui ponctuent mes journées, pour les garder en tête et ainsi mieux me concentrer dessus, et ouvrir ma conscience sur ces petits riens qui sont les plaisirs de la vie.

 

 

Se promener en forêt

 

Se promener en forêt

 

Faire et manger un bon gâteau avec ses enfants

 

Faire et manger un bon gâteau

 

S’offrir ou se faire offrir des fleurs

 

S'offrire ou se faire offrire des fleurs

 

Se faire un bon repas en famille ou entre amis

 

Partager un bon repas en famille ou entre amis

 

Réaliser un projet

 

Réaliser un projet

 

Prendre du temps au lit le matin

 

Prendre du temps au lit le matin

 

Lire un bon livre, enroulé dans un plaid

 

Lire un bon livre

 

Regarder un dessin animé avec mes enfants (Totoro, Arrietty, me voilà !)

 

dvd-mon-voisin-totoro.jpg

 

 

Prendre de bons petits déjeuners/goûters

 

prendre un bon petit déjeuner

 

 

Essayer de nouvelles choses

 

Essayer de nouveaux projets

 

 Se réchauffer les mains autour d'une tasse chaude

 

Faire un pique nique dehors ou dedans

 

Faire un gros câlin à ses enfants

 

Faire la sieste dans l’herbe

 

Se faire un diner à deux quand les enfants sont couchés

 

Prendre un vrai bain (avec mousse et bougies)

 

Ecouter de la musique que j’aime (et non pas celle des enfants)

 

 

     Pour parfaire cette envie de positiver, j’ai décidé de créer un carnet de petits bonheurs de la vie, sur lequel on notera (toute la famille) les choses que l’on à préféré dans sa journée, ou des choses qui nous tiennent à cœur, y insérer des photos… Bref, ce qui nous donnera le sourire quand on y jettera un coup d’œil.

 

 

     J’ai déjà un tableau d’inspiration  lifestyle sur pinterest, que j’adore regarder quand je sens que le moral baisse. Ces photos m’apaises et me font du bien, j’aurais même pu le rajouter à ma liste ci-dessus.

 

 

     Je vous présenterais dans un future article mon carnet de bonheurs, et peut être une autre liste, quand celle-ci aura évoluée et ce sera allongée…

 

Edit du 10 avril 2015: Le blog www.vie-de-miettes.fr viens de poster un concours pour gagner un carnet 365 jours de bonheurs, pour y noter nos petits bonheurs au jour je jour. Tentez votre chance!

http://www.vie-de-miettes.fr/2015/04/10/concours-des-beaux-jours-carnets-365-jours-a-gagner/

 

J’aimerais vraiment que vous partagiez avec nous un petit plaisir tout simple qui illumine votre journée, histoire que l’on puisse partager nos petits riens qui font du bien.

 

 

 

 

 

 

 

 


08/04/2015
19 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :
Google+