Mon Carnet Déco

Mon Carnet Déco

Mes petits bonheurs


Avant le printemps….


Bonjour à vous !

Il y a des moments, comme au mois de décembre, avant noël, où l’attente nous semble longue, et nous rend impatients, mais en même temps, cette attente, on la savoure, comme un caramel dur, car elle n’est pas si désagréable, et on aime la prolonger….

 

projet au crochet


C’est pour moi ce qui se passe en ce moment… Je suis pressée, impatiente de voir arriver le printemps, la douceur météorologique, impatiente de voir toutes les fleurs éclore en un feu d’artifice coloré…

 

perce neige

 

Mais en même temps, je suis heureuse de cet entre-deux, ou l’on prolonge les périodes de cocooning, ces moments où l’on a envie de se blottir sous la couette, l’odeur des soupes que l’on fait pour dîner et nous réconforter des journées encore fraiches….

 

pelotes de laine


J’aime ces journées comptées où le soleil encore rare nous fait grâce de son apparition, et le plaisir intense que cette rareté nous procure…

 

le printemps au jardin


Ce plaisir inestimable des premières sorties dehors « sans manteaux, hein maman ?! »

 

bouquet de roses de noël


Voilà. Je suis entre lainage et jardinage, douceur et fraicheur, cocooning et grandes promenades…

 

diy www.mon-carnet-deco.com


Vive le mois de mars…

 

au jardin

 

Vous  aimez cet entre-deux saison?


Plus de photos sur mon instagram, je vous y attends...

 


À très vite…

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


16/03/2017
15 Poster un commentaire

Mon mot Totem

Bonjour à vous !

Évidemment, je commence ce post par vous souhaiter ne merveilleuse et excellente année 2017. Je vous souhaite le meilleur, la paix, le bonheur.


Et comme à chaque début d’année, il est souvent de bons tons de se donner des objectifs à réaliser dans l’année, les fameuses bonnes résolutions, que l’on arrive plus ou moins bien à tenir sur la durée.


J’ai commencé par y réfléchir, et à réfléchir à une solution pour être sûre, cette année, de m’y tenir.


Mais étrangement, l’idée de me fixer de nouveau des objectifs qui me viennent à l’esprit tous les ans, m’a paru assez creuse.

 

citation inspirante .


Je me suis demandé ce qui me poussait à choisir ces résolutions ? Pour m’améliorer ? Avancer ? Pourquoi toujours les mêmes, sachant que je ne vais jamais jusqu’au bout. Ne dit-on pas que la folie, c’est recommencer les mêmes actions, en attendant un résultat différent ?

En y réfléchissant bien, j’en ai juste ressorti que tout cela était, à nouveau, et de façon relativement déguisée, une course à la perfection.


Je crois juste, mais je parle pour moi, que toutes ces histoires de « bonnes résolutions » ne sont qu’un prétexte pour devenir plus parfait, mais pas forcément à mes yeux à moi, ce qui serai pour moi moins discutable, mais plutôt parfaite aux yeux d’autrui.


J’ai donc décidé, cette année, de ne prendre aucune résolution. Parce que ça ne me correspond plus. J’aurai la sensation d’être hypocrite avec moi-même.


Par contre, il y a quelques années, j’avais lu l’idée d’une blogueuse (pardon, je ne sais plus qui), de se trouver un mot totem.


C’est-à-dire un mot qui va nous suivre sur l’année.

 

C’est comme une thématique, un code de conduite.

 

Pas de " pseudo " contrats. Un mot, une inspiration que l’on garde à l’esprit dans nos prises de décision, un mot fort, qui retenti en nous. J’aime cette idée, et pour cette première fois, ce mot s'est imposé à moi, je n’ai pas eu à y réfléchir.


C’est Liberté.


Je veux être libre de ma façon de penser, de mes mots, de mes actions.


Mais une liberté envers moi-même : je veux arrêter de m’imposer des choix parce que c’est ce que je pense que l’on attend de moi.


Arrêter de me sentir mal après avoir dit ce que je voulais dire, même si certains ne me prennent pas au sérieux.


Arrêter de vouloir plaire à ceux qui, au final, ne le mérite pas, car ils se sont fait une fausse opinion de moi.


Je ne veux plus m’épuiser à des choses aussi inutiles.


Je veux grandir, je veux apprendre à ne vivre que pour ceux qui sont importants pour moi, et laisser ce que pensent les autres de côté.


Être libre d’être moi.


M’autoriser, à être libre d’être moi. En me détachant du regard de ceux qui ne me font pas avancer.


Car ce n’est pas facile, surtout pour une personnalité aussi timide que la mienne, avec cette envie de plaire qui m’a jusque maintenant guidé.


Mais c’est une fausse piste que de faire les choses pour les autres.

 

Et ce n’est pas le meilleur moyen de convaincre. C’est s’enfoncer dans cette image fausse que les autres, ceux qui ne se donnent pas la peine de voir au-delà, ont de nous.


Je souhaite donc garder ce mot Totem dans mes décisions à venir, et ce sera ma future ligne de conduite : m’autoriser à être libre d’être moi-même.

 


Avez déjà entendu parler de ces mots Totem ? En avez-vous déjà utilisé ?



Je vous dis à très vite !

 

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


02/01/2017
56 Poster un commentaire

Organisation et productivité : pourquoi je ne me lèverai pas plus tôt

Bonjour à vous !

 

 

C’est une des nouvelles tendances du moment : se lever "PLUS" tôt pour prendre du temps pour soi, faire du sport, travailler....

 

Il faut être plus productif, c’est une des lois de notre société actuelle.

 

Faire plus pour…être plus épanouis ?

 

 

Plusieurs livres sur le sujet sont sortis ces derniers temps, et ont fait le buzz, comme le célèbre  « Miracle Morning », de  Hal Elrod.

 

En premier lieu, j’ai trouvé son approche séduisante et tentante.

 

En effet, se lever plus tôt laisse forcément plus de temps pour réaliser ce que l’on ne peut pas faire dans la journée, et son approche semble très prometteuse.

 

Puis j’ai réfléchi : Quelles sont ces « choses » que je n’ai pas le temps de faire ? Sont-elles vraiment importantes ? Sont-ce des priorités ?

 

time-371226_1920.jpg

 

Les avantages à se lever tôt selon les adeptes:

 

Il est évident que se lever plus tôt à des avantages non-négligeables…

 

 

1.Un moment de calme et de tranquillité.

 

Etant maman de trois enfants, se lever plus tôt devrait être pour moi une source de bien-être, car dans l’idéal, ce serait un moment de calme et de solitude bienvenue pour commencer la journée de bon pied.

 

Sauf que mon "p'tit deuxième" est lui-même un lève « très tôt », et pour me lever avant lui, il faudrait que je me lève vers  5 heures du matin.

 

 

Or, je vous promets qu’à 5 heures du matin, il ne fait pas bon me rencontrer… Et je crois que même avec beaucoup d’entraînement, je ne m’y habituerais jamais.

 

 

2.Un moment propice au travail et à la créativité.

 

Se lever plus tôt permet, du moins je le pensais, de profiter d’un moment de productivité.

 

En effet, bénéficiant d’une bonne nuit de sommeil, le cerveau est reposé, et est, du coup, opérationnel pour un travail de qualité. Je pensais en effet que la créativité devait être à son comble à ce moment de la journée.

 

Sauf qu’en faisant des recherches sur le net, je suis tombé sur différents articles, et notamment sur ce billet très intéressant de  Helene Soula : Quel est le meilleur moment de la journée pour écrire ?

 

Elle nous parle des heures de travail de grands écrivains, et un graphique très instructif nous apprend qu’il n’y a pas d’heure magique propice à la créativité. Chaque écrivain et artiste à son propre moment pour travailler de façon efficace…

 

La créativité n'est donc pas forcément à sont comble au levé du jour...

 

rituels-quotidiens-auteurs.png

 

3. C’est un moment pour prendre soin de soi.

 

En effet, en se levant plus tôt, il est évident que l’on a techniquement plus de temps pour faire du sport, (si on en fait chez soi ou en solitaire et surtout, si l’on en fait tout court^^), on peut se maquiller de façon plus travaillée si l’on aime ça, on peut prendre un bon petit déjeuner en prenant soin de se préparer quelque chose de plus élaboré qu’un bol de céréales avec du lait. 

 

Le problème, c’est que le matin, je n’ai pas faim. Alors je sais que vous allez me dire que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée…. Sauf que j’ai pris le parti d’écouter mon corps, et que s’il n’a pas faim, et bien, je ne me force pas. Je mange plus tard dans la matinée, quand le besoin se fait sentir, et non pas au saut du lit, car j’en suis incapable…

 

Je ne fais pas de sport autre que la marche à pied et quand je faisais du yoga, les cours étaient le soir. De plus, je prends soin de moi plutôt avant de me coucher (il m’est impossible d’aller au lit sereinement si je n’ai pas pris ma douche avant).

 

coffee-1284041_960_720.jpg
 

 

 

4. On peut profiter du levé du jour…

 

J’avoue, c’est une très belle perspective, mais tout aussi belle que de voir le soleil se coucher.

 

 

Ecouter son corps et son rythme biologique…

 

 

Chacun d’entre nous à ce qui s’appelle un rythme biologique.

 

Qu’est-ce qu’un rythme biologique me direz-vous…

 

« Il est possible qu'interviennent d'une part des gènes programmant directement le rythme considéré et d'autre part, la structure d'ensemble de l'individu dépendant à la fois de l'ensemble des autres données génétiques et de facteurs socio-psycho-biologiques exogènes. » (source Wikipédia).
 

 

Le rythme biologique est propre à tout un chacun… Il est dès lors contre nature de vouloir tous faire de la même façon.

 

Une personne qui est du soir aura des difficultés à se coucher tôt.

 

L’endormissement ne sera pas naturel, puisque sont corps est physiquement programmé pour s’endormir tard. Si cette personne a décidé de se lever plus tôt, le manque de sommeil finira par se faire sentir, et aura des conséquences sur sa santé.

 

Or, le manque de sommeil amène à l’inertie et à l’irascibilité (je vous en parle en connaissance de cause). Cela a aussi des conséquences sur la santé, comme des problèmes cardio-vasculaires, augmentation du stress….

 

heart-583895_960_720.jpg
 

 

Je sais qu’il est tentant de vouloir coller à une image de dynamisme productif véhiculé par ces livres, mais encore une fois, nous sommes tous différents, chacun a son propre mode de fonctionnement.

 

Je crois que pour devenir plus productif et efficace, le secret est de s’écouter, apprendre à savoir à quel moment on travaille le mieux, que ce soit le soir ou le matin, savoir de combien d’heures de sommeil on a besoin pour être opérationnel, et respecter ce dont son corps a besoin.

 

Arrêtons de vouloir tous coller à une image qui semble idyllique, soyons nous-même, avec nos facilités et nos difficultés, nos qualités et nos défauts…

 

Nous pouvons, de façon ponctuelle, nous lever tôt quand nous sommes plutôt du soir, et vice-versa, quand une situation le demande, mais dans le fond, acceptons-nous comme nous sommes, et apprenons à vivre avec nous-même…

 

(Bref, vous l'aurez compris, je ne suis pas du matin ^^ )

 

 

Je vous dis à très vite!

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 

 

 

 

 

 


25/05/2016
68 Poster un commentaire


Google+