Mon Carnet Déco

Mon Carnet Déco

organisation enfants

S'organiser pour les enfants


Organisation: préparer l'anniversaire d'un enfant + to do list imprimable.

Bonjour à vous !

 

Dans très peu de temps, nous allons fêter les 6 ans de mon petit deuxième, et je me suis dit qu’il serait sympa de parler de l’organisation de la fête d’anniversaire d’un enfant.

 

Et comme j’aime puiser mes informations chez les spécialistes ^^, j’ai invité Laurence, du blog Les idées du samedi, à venir vous parler de ce sujet.

 

Outre son blog, qui est juste une mine d’or pour donner des idées et astuces pour organiser un super anniversaire à ses enfants (entre autres sujets ^^), Laurence a créer une boutique hyper originale pour vous proposer des chasses aux trésors pour occuper durablement vos bambins pour cette journée spéciale : Explorador.

 

Je lui laisse la parole :

 

DSCN8078 - Copie.JPG
 

Organiser un goûter d'anniversaire d'enfant:

 

S’il y a bien un sujet qui stresse les parents, ce sont les goûters d’anniversaire

 

Peur de décevoir son enfant, peur de ne pas être à la hauteur, d’oublier quelqu’un ou quelque chose, de ne pas savoir gérer le groupe… Au point que certains préfèrent ne pas faire de goûter d’anniversaire ou se retrouvent dans un restaurant à l’ex-enseigne rouge et jaune…

 

En fait, les enfants sont bien moins exigeants que nous ne le sommes avec nous-mêmes. Ils sont déjà ravis de se retrouver ensemble et de recevoir leurs amis chez eux.

 

Pour que tout se passe bien, il y  a quand même quelques petits trucs à savoir et à mettre en place.

 

  • Etape 1 : J-3 semaines, planifiez !

Ne vous mettez pas une pression insurmontable en prévoyant d’organiser la fête en moins de 10 jours… Votre enfant est impatient, certes, mais l’attente fait partie du plaisir !

 

  1.  La date : Prévoyez environ 3 semaines à l’avance une ou deux dates en fonction de ce qui convient à votre planning familial.  Astuce : Contactez les parents de son ou ses meilleurs amis pour vous assurer que ces derniers pourront être présents à la date choisie. Cela évitera bien des déceptions.
  2. Les invités indiquez à votre enfant le nombre maximal d’invités, selon son âge, mais aussi selon vos envies. Aidez-le à restreindre son choix, car il y a des fortes chances que sa liste dépasse ce nombre.
  3. Le thème (non obligatoire !) : Discutez avec votre enfant d’un thème éventuel pour l’anniversaire : pirates, fées, moyen-âge, espionnage, extra-terrestres, cow-boys ou encore Egypte ancienne, ou plus classiquement selon les héros du moment ! (Star Wars, Reine des Neiges, etc). Ce n’est pas obligatoire, mais cela peut vous aider à animer l’anniversaire en sélectionnant des jeux et une déco en rapport avec le thème. 
  4. Les jeux : vous pouvez sélectionner les jeux de société ou de plein air thématiques. Prévoyez des jeux variés et simples, qui permettront aux enfants de jouer à plusieurs sans trop d’aide de votre part. Si c’est dehors, c’est plus facile d’animer, il vous suffit de proposer les grands classiques de jeux de plein air (cache-cache, foot, ballon prisonnier…) Vous pouvez également concevoir ou acheter une chasse au trésor.

 

  • Etape 2 : J-2 semaines, invitez !

N’oubliez pas que c’est l’anniversaire de votre enfant et non le vôtre… ! Laissez le choisir et participer à la réalisation des invitations. Ces activités font partie de la fête également !

Adaptez la durée et les horaires de la fête en fonction de l’âge de l’enfant : 2h de fête en maternelle c’est déjà bien, avec une fête plus longue vous risquez des pleurs dus à la fatigue et à l’émotion. On oublie que les petits ont du mal à gérer le trop plein d’émotions, même heureuses. Astuce : jusqu’en grande section, pensez à la sieste pour fixer l’heure de début.

  1. Les invitations : Un grand choix s’ouvre à vous pour les invitations : réalisées sur ordinateur par vos soins avec l’aide de votre enfant, comme activité manuelle, ou achetées et prêtes à personnaliser. Laissez parler votre imagination ou glanez des idées sur le tableau Pinterest de Laurence. Faites selon vos envies, capacités, temps, etc .
  2. Les informations indispensables: le prénom de votre enfant (et l’initiale de son nom de famille s’il y en a plusieurs dans la même classe), la date de la fête, les heures de début et de fin, l’adresse et votre numéro de téléphone portable, une date limite de confirmation si vous avez réservé ou prévu une animation, le thème éventuel.
  3. Les enveloppes : Une fois les invitations réalisées, laissez votre enfant les glisser dans les enveloppes et demandez-lui d’écrire les prénoms, en ayant fait un modèle au besoin.
  4. La distribution : Jusqu’en CP, en général, les enseignants acceptent de distribuer les invitations d‘anniversaire. Ensuite, les enfants sont assez grands pour les distribuer eux-mêmes.

Astuce : Pensez aux homonymes et précisez le nom de famille ou l’initiale sur l’enveloppe. Si les enfants sont petits, écrivez le prénom du destinataire sur l’invitation… il arrive que les enfants s’échangent les invitations!

 

 

  • Etape 3 : J-1 semaine, faites-les courses !

Si vous voulez éviter le stress de dernière minute et les déconvenues dues aux ruptures de stock, je vous conseille d’acheter un peu à l’avance les éléments nécessaires, ce qui vous évitera également des dépenses inutiles.

 

  1.  Petits souvenirs : Il est d’usage de donner aux petits invités un petit cadeau, souvenir de l’anniversaire. L’idée étant de les remercier de leur venue en leur offrant un petit sachet surprise. Inutile de faire de grandes dépenses : un porte-clés à réaliser en plastique dingue ou un petit cadeau en lien avec le thème choisi (une balle rebondissante, ou un porte-clés). Votre enfant peut écrire MERCI sur une petite carte.
  2. Les courses : prévoyez des ballons (oui, même pour les grands !), des bonbons, des petits sachets cadeaux, et de la vaisselle jetable. Si vous prévoyez une déco thématique, vérifiez que vous avez tout ce qui vous est nécessaire.  Vous pouvez aussi imprimer vous-mêmes des fanions ou autres banderoles.
  3. Et bien sûr, vérifiez que vos bougies d’anniversaire sont en bon état, en nombre et que vous savez où elles sont. (Je me rappelle l’année de notre déménagement, Miss B. a dû souffler des bougies flottantes dans un bol d’eau car nous ne savions plus où étaient les bougies d’anniversaire ! ) Et bien sûr que vous avez de quoi les allumer !
  4. Pensez à acheter les ingrédients du gâteau et de sa décoration, ou encore à récupérer le moule que vous avez prêté à votre voisine !

 

 

 

  • Etape 4 : J-1, préparez !

Ça y est… vous avez tout, il n’y a plus qu’à préparer….

Pour vous avancer, vous pouvez cuisiner les gâteaux la veille, et finir la décoration le matin même. 

 

  1. Jeux et activités : Listez les jeux et activités que vous avez prévus : prévoyez que certains arriveront 1/2h en retard et d’autres devront partir 1/4h plus tôt. Ne commencez pas les jeux de groupe trop tôt, et laissez le temps d’ouvrir les cadeaux et de manger le gâteau. Astuce : Prévoyez toujours aux feutres et feuilles blanches, imprimez des coloriages.
  2. Voisinage : Informez vos voisins de la fête avec un petit mot dans l’ascenseur, cela évitera les désagréments de voisinage.

 

DSCN8080.JPG

 

  • Etape 5 : Jour J, détressez !
  1. La décoration : Décorez la salle, la table avec le reste de la famille, gonflez quelques ballons, accrochez les la porte de la maison ou de l’immeuble. Astuce : mettez une nappe plastifiée sous votre nappe en papier, rangez les objets fragiles.
  2. Le gâteau : Préparez le gâteau, les bougies, les allumettes, la vaisselle, etc.
  3. La préparation finale : mettez en place la chasse au trésor éventuelle, les jeux. Il faut tout avoir sous la main, vous n’aurez pas le temps de courir chercher les éléments manquants. Pensez à l’effet de surprise aussi pour votre enfant, demandez à un membre de votre famille de l’occuper afin qu’il ne connaisse pas les cachettes de votre chasse au trésor ou l’ensemble des jeux prévus.
  4. L’arrivée des enfants : accueillez les enfants en leur proposant un jeu libre, un dessin commun sur une nappe ou un coloriage géant,  afin de laisser aux retardataires le temps d’arriver, puis proposer les jeux prévus.
  5. L’animation : Quand vous pensez qu’il est temps de commencer, rassemblez les enfants autour de vous et commencez par un grand jeu commun. Ensuite, vous proposerez divers jeux selon les goûts des enfants. Soyez flexibles si vous voyez que les enfants n’accrochent pas passez à autre chose ! n’oubliez pas du temps pour le gâteau et l’ouverture des cadeaux !
  6. Les cadeaux : préférez l’ouverture des cadeaux au moment du gâteau, cela permet un temps commun avant de souffler les bougies.
  7. Le départ : la période du départ s’étale souvent sur ½ heure. Profitez-en pour souffler et laisser les enfants en jeu libre. Cela vous permettra aussi de discuter un peu avec chaque parent. Pensez à donner à chaque enfant son petit sac souvenir !

Vous n’avez plus qu’à ranger, à laver (parce que le jus d’orange renversé, ça colle !), avant de prendre un repos bien mérité. Et voilà, c’est fini… jusqu’au prochain !

 

Le blog de Laurence:  //lesideesdusamedi.fr

La boutique de chasses aux trésors:  //www.explorador.fr

 

Merci infiniment Laurence, pour tous ces conseils!

 

Nous voilà parés pour cette journée, et pour la vivre sans trop de stress.

Laurence a créé une liste pour ne rien oublier, que j’ai mise aux couleurs de mon classeur familial que vous pouvez imprimer gratuitement.

 

 

J'ai aussi ajouté une feuille de petites notes, pour y écrire ce qui vous passe par la tête, idées de thèmes, d'activités...

Il ne vous reste qu’à les ranger dans votre intercalaire « Préparer les fêtes ».

 

 

Anniversaire d’enfant : pour ne rien oublier

 

Mes petites notes

 

 

DSCN8081.JPG

DSCN8089.JPG

 

Je vous dis à très vite !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 

 

 

 


08/02/2016
18 Poster un commentaire

Organisation des jouets : trier et ranger les jouets avant Noël.

Bonjour à vous !

 

Noël approchant, c’est une bonne période pour mettre notre nez dans les jouets des enfants.

 

En effet, sachant que papa noël va encore les gâter, il faut prévoir de la place dans les chambres pour faire entrer les nouveaux arrivant.

Les enfants grandissent, et certains jouets deviennent plus gênants qu’autre chose, n’étant pas utilisés, ils prennent de la place pour rien. Il faut donc faire du désencombrement.

 


organisation et tri des jouets

 

Trier les jouets :

 

La première chose, c’est de se prévoir un moment dédié au tri des jouets.

Un samedi après-midi, par exemple. Et on s’y met avec l’enfant, pas dans son dos…

Non seulement ça évite de jeter un jouet que nous pensions qu’il (elle) n’utilisait pas alors qu’en fait si, mais ça lui permet aussi de voir ce que l’on fait et de participer à la nouvelle organisation de sa chambre.

Il est important qu’ils nous voient faire. Et on met de la musique, ça rend la chose plus facile…

 

On commence par se débarrasser des jouets qui ne sont plus adaptés à l’âge de nos enfants… (Oui, ce n’est pas facile, c’est plein de souvenirs dont on va se débarrasser, mais c’est pour la bonne cause !)

Il ne sert à rien de garder des jouets dont ils ne se servent plus… C’est du bon sens, mais ce n’est pas toujours fait ! (moi la première…)

 

Et évidemment, on jette ce qui est cassé… Ici, c’est la partie la plus difficile, car ma fille ne veut riiiiieeeeen jeter… je crois qu’elle a dû trop regarder Toy Story….

Avec mes garçons, ça va, enfin surtout avec mon grand de 5 ans, il accepte volontiers de jeter ce qui est abîmé… Le dernier n’ayant que trois ans, il ne se rend pas bien compte…

 

Une fois que l’on a déterminé ce que l’on garde, et donc, ce qu’il nous reste à ranger, on s’y met pour organiser le tout de façon à rendre le rangement des chambres (relativement) facile et logique.

 

Ranger les jouets :

 

Pour ranger les jouets, je vous conseille de rester dans la simplicité…

 

organisation et tri des jouets 1

 

Le mieux, c’est de se munir de caisses et de meubles ouverts.

Oubliez les couvercles, ça fait une action de « trop » pour le rangement (plus c’est rapide, plus on a envie de le faire), et j’ai constaté que, de toute façon, ils ne les remettent jamais ! Donc, autant s’en passer !

 

organisation et tri des jouets 2

 

Faites attention au côté pratique de vos caisses : il lui faut des poignées, ça aides à les déplacer, et c’est ainsi plus facile pour l’enfant. Si se sont de très grosses caisses, pensez aux roulettes, qui vont également faciliter le déplacement.

 

Evitez les coffres à jouets dans lesquels vous mettez tous les jouets pêle-mêle, car les enfants ne s’y retrouvent pas…. Nous en avons un, mais il ne sert que pour les playmobils, donc à une catégorie de jouets. En effet, les playmobils ayants de très grosses pièces, il leur fallait de la place….

 

Il faut avoir des catégories simples et logiques, en prenant bien soin d’avoir un bac de rangement par groupes de jouets : Par exemple, un bac jeux de construction, un bac poupée, un sac à peluches, une boite « animaux » et une boite personnages…. Garder une boite « vrac » pour les jouets qui ne rentrent dans aucune catégorie.

 

organisation et tri des jouets 3

 

Je déconseille les rangements trop complexes, comme les boites a multiples cases : il devient plus compliqué de ranger quand tout est séparé, les enfants ne font alors plus l’effort.

Il faut vraiment aller au plus simple et au plus logique.

 

Par exemple, si vous rangez la dinette, ne prévoyez pas une boite pour les couverts, une boite pour les assiettes, et une pour les fruits et légumes, puisque de toute façon, ils vont tout vider pour jouer, donc autant tout mettre dans un bac dédié à la cuisine, dans laquelle ils peuvent tout ranger en vrac.

 

organisation et tri des jouets 4

 

Un point important, il me semble : si vous voulez que votre enfant apprenne à ranger, ne le faite pas à sa place ! Il faut qu’il le fasse. Vous pouvez bien évidemment l’aider, mais ne faites pas tout à sa place, car même si je sais qu’ici, les faire ranger est une vraie corvée, car ça finis toujours en conflit, se dire qu’on va le faire seul(e), dans le calme, n’est pas une bonne idée.

Le rangement se travail sur le long terme pour être efficace. (Pour preuve, vous auriez vu ma chambre quand j’étais enfant ou ado, vous en auriez fait des cauchemars… Rien n’est désespéré !)

 

Pour ranger les livres, je vous propose un petit DIY pour les ranger et les organiser facilement...

 

Voilà pour le tri et le rangement des jouets. Je vous proposerai dans mon prochain article, une sélection de DIY pour détourner les jouets que vos enfants n’utilisent plus pour la décoration de votre maison.

 

Vous avez des astuces pour faciliter le rangement de la chambre de vos enfants? vous partagez?

 

 

Je vous dis à très vite !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 

 

 

 


23/11/2015
22 Poster un commentaire

Organiser les activités des enfants avec Education Créative

Bonjour à vous !

 

Ça y est, le mois de juillet est là, et les vacances d’été sont imminentes…

Les enfants vont être avec nous pendant deux mois, et aujourd’hui, je suis heureuse et fière (pour ne pas dire excitée^^) de partager avec vous un billet de Marie, auteure du blog Education créative, et de 4 merveilleux livres* pour nous aider à développer la créativité de nos enfants.

 

Le blog de Marie est un des premiers blogs auquel je me suis inscrite, et je lui avait demandé, il y a quelques temps, comment elle s’y prenait pour organiser toutes les activités qu’elle partage avec nous dans ces pages, et elle m’avait répondu par un billet qui m’a beaucoup aidé.

Je me suis moi même créé un espace création dans le placard qui me sert à ranger mon propre matériel, et je vous avais montré comment j'avais organisé le matériel de dessin de ma fille grâce à de la récup.

Je lui ai donc demandé de partager ses astuces sur mon blog, ce qu’elle à fait avec une grande gentillesse (je vous ai dis que je suis fan ???) et de façon très complète.

 

Je lui laisse donc le clavier, et prenez un petit carnet pour bien noter tout ce qu’elle conseille, et ensuite pouvoir partager pleins de moments créatifs avec vos enfants…

 

 

Libérer la créativité de son enfant : oui, mais… comment je m’organise ?

 

 organiser les activités des enfants

 

1- ON ORGANISE LE MATERIEL

 

C’est la première des choses à faire ! Organisez une zone « créative », dans un placard,dans la buanderie ou dans le garage, là où vous pouvez stocker tout le matériel, histoire de ne pas courir après en permanence !

 

S’il est important que les enfants aient accès au matériel de base pour créer librement et facilement sans demander notre autorisation, tout n’a pas besoin d’être constamment à leur portée, surtout si l’on ne dispose pas de beaucoup d’espace…

 

Chez nous, tout est classé dans des boîtes transparentes, paniers et seaux en tout genre et de différentes tailles : tout est ainsi étiqueté, empilé et rangé thématiquement sur des étagères dédiées. 

 

Quelques exemples :

 

- Peinture acrylique

- Peinture gouache

- Encres

- Scotchs

- Fils métalliques et ficelles

- Plumes & chenilles

- Perles & sequins

- Feutrine et figurines en bois

- Stickers

- Papiers spéciaux

- Colles (liquide, blanche, tubes, pistocolle…)

- Pâte à modeler + accessoires

- Outils pour l’argile

etc…

 

organiser les activités des enfants 1
 

organiser les activités des enfants 2
 

organiser les activités des enfants 3

 

Concernant la peinture : comme je l’écris dans mon livre, préférez les gros pots de 1L, qui sont bien plus économiques pour les enfants (et vous aurez moins de scrupules à leur « lâcher » la peinture !).

Pour les petites mains, transférez ensuite la peinture dans de petites bouteilles en plastique coloré ( Ikea par exemple), très pratiques pour que les enfants se servent tout seuls et qui ne coûtent quasiment rien (le lien renvoie sur des petits pots pré-remplis, mais il en existe aussi des vides).

 

Concernant les expériences scientifiques : rassemblez dans une même boîte (là encore, merci Ikea pour ses bacs Trofast pas chers et bien pratiques !)les produits tels que glycérine, sel d’alum, crème de tartre, fécule de maïs, colorants alimentaires, eau oxygénée, etc… Plus besoin de courir dans chaque placard pour chercher l’ingrédient de dernière minute !

 

Concernant le bricolage :si vous avez la fièvre de la récup’, organisez-vous de façon thématiqueavec de simples cartons: « carton&bois » (rangez-y les boîtes d’oeufs, tubes de sopalin, bouchons de liège, boîtes de fromage…), « métal » (pour les boîtes de conserve, ressorts, capsules de bière, etc), « éléments naturels » (pour les coquillages, pommes de pin, plumes…) et enfin, rangés si possible dans de petits contenants qui ferment (les bacs à glace sont super pour ça !) : « plastique » (morceaux de jouets, pots de yaourt, filet de Babybel, tubes de fil à coudre, etc).

Vous vous rendrez vite compte que, rangé et classé, tout cela prend moins de place que jeté en vrac dans une caisse ! 

 

-> Juste avant l’activité

 

Quand mes enfants étaient petits, je préparais parfois la table à l’avance, avec par exemple les pots de peinture, les pots d’eau, les papiers, la colle…

Mieux vaut se prévoir quelques minutes toute seule juste avant pour préparer l’activité, histoire de ne pas avoir 2 ou 3 enfants tournant dans vos jambes pendant l’installation du matériel. J’ai connu suffisamment de moment d’énervements de ce genre pour savoir qu’il vaut mieux reporter l’activité de 5 mns pour pouvoir la faire sereinement ensuite !

 

 

 

2- ON PLANIFIE (un minimum)

 

Planifier, oui, mais sans tomber dans l’excès ! La créativité vient avant tout de l’improvisation, de l’envie du moment et de l’exploration sans intention.

Ceci dit, je suis bien placée en tant que maman pour savoir comme ça peut être difficile de trouver le « bon » moment pour créer, lorsqu’on se rend compte au dernier moment qu’il manque quelque chose, ou qu’on ne trouve plus une partie du matériel qu’on était pourtant sur(e) d’avoir rangé là… Je sais aussi à quel point il est aussi courant au dernier moment de se sentir trop fatiguée, ou trop occupée, ou trop énervée…

Bref ! Rien de mieux pour tout abandonner…

 

Sur mon site, je propose un planning à télécharger et imprimer pour la semaine (« cadeau » n°2). Ce n’est pas grand chose, mais ça permet dans un premier temps de programmer ses activités (à la demande des enfants bien sur ), de préparer les affaires pour être sûre qu’on aura bien tout au bon moment, et de s’y tenir ! Au pire, les enfants sauront nous remettre sur le droit chemin, en nous rappelant ce qui était prévu ! 

 

 

 

3- ON PREPARE A L’AVANCE

 

Les enfants passent vite à autre chose, du coup autant ne pas perdre plein de temps à chercher tout le matériel… Surtout si vous avez votre petit troisième qui réclame beaucoup d’attention !

Préparons doncà l’avance le matériel nécessaire pour les activités qui ont été planifiées : personnellement j’utilise des caisses en plastique coloré (j’en ai de plusieurs tailles, que je choisis en fonction des activités prévues), dans lesquelles je place dans tous les éléments nécessaires pour être sure de ne pas courir partout au dernier moment.

Par exemple, pour les craies géantes que l’on fabrique régulièrement, j’ai un carton prêt en permanence, avec du plâtre (une petite quantité dans une vieille de boîte de cacao), des seaux en plastique pour mélanger, de vieilles cuillères à soupe, des gobelets en plastique pour doser, des rouleaux de papier-toilette, du papier sulfurisé, des bouchons de lait (pour fermer les tubes), du scotch, un vieux torchon, des pots de peinture pour colorer, des moules en silicone (utilisés exclusivement pour les craies !).

 

 

 

 

ET APRES ?

 

* Que fait-on de toutes ces créations, après ?

 

Réponse énervante : « ça dépend ». De quoi ? De vous, de la place dont vous disposez, de votre enfant, de sa capacité de production… Comme je l’ai écrit dans mon livre « Libérons… », le même tri va s’opérer pour les créations en 3D que pour les dessins : au bout de quelque temps, on sélectionne, on épure. Il faut aussi dire quelque chose de primordial : c’est RARE que les enfants veuillent conserver ad vitam aeternam une de leurs créations. La plupart du temps, au bout de quelques temps (jours/semaines/mois) ils l’oublient, la laissent traîner dehors, ou en vrac dans leur chambre. Sonne alors pour le parent le moment du rangement par le vide !

 

N’oubliez pas l’idée primordiale du processus créatif : il compte bien plus que la création… ! Même si ça ne veut pas dire que vous devez jeter leurs créations dès qu’ils ont le dos tourné !

Je crois que pour beaucoup d’enfants c’est l’assemblage qui est bien plus intéressant que l’œuvre terminée… Et, du coupl’envie d’en faire un autre, d’essayer autre chose !

 

Donc, que fait-on des créations ? On peut exposer un temps (exposer veut juste dire « on les laisse dans le salon à la vue de tous », pas leur faire croire qu’ils sont des Picasso et que chaque création mérite un cadre…), et puis, petit à petit, on met de côté, on range, et on finit par trier.

Rien ne vous empêche de consacrer une étagère spéciale pour les créations 3D, mais de mon côté, je pense (et c’est mon avis personnel bien entendu) qu’il faut au contraire ne pas exposer de façon durable, pour ne pas figer le processus créatif et laisser la place à d’autres idées, d’autres créations, d’autres processus…

Je pense à notre immense capacité de stockage, nous adultes, et à nos difficultés à nous séparer de biens matériels, même lorsqu’ils sont mineurs : ne devrions-nous pas plutôt apprendre aux enfants à ne pas accorder trop d’importance à certaines possessions, surtout lorsque ça ne vient pas de sa demande à lui ?

 

 

* Comment concilier « tout stocker » et « espace de vie épuré » ?

 

Bonne question… ! Je navigue joyeusement entre les deux, entre volonté de conserver pour créer et envies fulgurantes de rangement par le vide ! Oui, mais comment être créatif dans un espace épuré, surtout avec des enfants ?

Je crois que la solution est donc l’organisation ultime : devenir maître dans l’art de ranger, trier, stocker.

 

 

Plein d’idées concrètes, d’activités mais aussi de rangements, dans mon livre « Libérons la créativité de nos enfants » ^-

 

 

Plein d’idées de rangements et de créations 

 

- sur mon blog : //education-creative.com/blog

- sur mon site : //education-creative.com/

- dans mes livres :

 

*« Libérons la créativité de nos enfants », La Martinière, 2013

« Pâtes créatives », LTA, 2012

« Rangements à coudre pour chambres d’enfants », LTA, 2014

« Panoplies pour enfants, déguisements à coudre », Tutti Frutti, 2013

 

A paraître : un livre sur notre rapport à la nature, réflexions et quantités d’activités pour réapparendre à passer du temps de qualité en famille, dehors ^-^ (Delachaux&Niestlé, mars 2016)

 

 

Voilà ! maintenant, il ne reste plus qu’à s’y mettre pour créer un coin créativité dans la maison, et aller visiter le blog de Marie, pour que nos enfants aient une éducation créative^^, et n'hésitez pas à vous inscrire sur sa page facebook et ainsi ne rien rater de ses billets.

Encore merci Marie!

 

A très vite!

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 


01/07/2015
8 Poster un commentaire


Google+