Mon Carnet Déco

Mon Carnet Déco

C'est à vous: Qu'est ce que le burn out?

Qu'est-ce que le burn out?

 

     Quand j’ai témoigné de mon burn out ici, j’étais loin de penser que tant de monde vivait la même chose. Vous avez été nombreux à me contacter, d’une façon ou d’une autre, et je souhaite que ce blog serve aussi de « plateforme »  pour celles et ceux qui souhaitent s’exprimer sur le sujet. Et c’est comme ça que Véronique, qui à déjà témoigné ici, m’a proposé d’écrire une petite série d’article sur ce qu’elle à appris et observé sur le burn out.

 

Témoignage sur le burn out

 

     Quand on m'a diagnostiqué un burn out (en septembre 2012), j'ai cru comme beaucoup que je savais ce que cela signifiait (surtout que j'étais infirmière et en plus en psychiatrie).

 

     Mais très vite, j'ai voulu en savoir plus, car d'une part je me sentais coupable (d'être en arrêt maladie et donc de «laisser tomber» mes collègues, mais aussi d'être en burn out, pourquoi moi et pas telle autre collègue …) et d'autre part car je me sentais incomprise par mon entourage.

 

     Il y a deux ans et demi quand le diagnostic a été posé, on commençait à en parler, mais il y avait peu de littérature sur ce phénomène et encore moins de blog français qui en parlait.

 

Je crois, personnellement, qu'il est important de bien comprendre ce qu'est un burn out pour pouvoir mieux s'en sortir.

 

     De façon générale, je crois que la plupart des personnes savent dire que le burn out (terme employé la première fois en 1974 par le psychiatre américain Herbert Freudenberger et qu'il a défini comme «une brûlure interne») peut être synonyme de surmenage.

Seulement, quand on évoque un surmenage on pense bien souvent au psychisme et d'ailleurs qui traite les personnes atteintes de burn out, ce sont bien souvent des psychologues et des psychiatres.

 

     Mais en fait, le burn out concerne en premier lieu un état de fatigue physique: un surplus de travail amène du stress, ce surplus de travail devient chronique et le stress devient lui aussi chronique, notre corps n'est pas fait pour «absorber» cela et après un temps plus ou moins long selon les personnes, «la machine» va se dérégler.

La fatigue psychologique vient après.

 

     Ainsi, on va commencer par exemple par avoir des maux de tête de plus en plus souvent, puis des migraines (et là aussi de plus en plus souvent et de plus en plus invalidantes). On peut aussi avoir des troubles gastriques (n'oublions pas que nos intestins sont notre «second cerveau»). On va être de plus en plus fatigué, on va avoir des insomnies. On peut aussi avoir des vertiges, des troubles de la mémoire, de la concentration. Enfin, on va être de plus en plus irritable (finalement et seulement là le1er symptôme psychologique) et là on va s'entendre dire «qu'est-ce que tu es pénible?», et on va culpabiliser.

 

     Tout ceci résulte d'un processus physiologique complexe mettant en jeu notre hypophyse, l'adrénaline, le cortisol etc... (Pour plus d'informations n'hésitez pas à aller voir cet article : https://www.cap-coherence.fr/blog/2014/8/6/burn-out-syndrome-epuisement-professionnel )

 

On peut donc en déduire que le burn out n'est pas un état, mais un processus.

A tout moment, on peut interrompre ce processus.

 

     Malheureusement, peu de personnes savent le déceler à temps pour soi-même ou pour les autres (d'où toute la médiatisation pour essayer de prévenir et d'informer).

 

     C'est d'autant plus insidieux que les personnes en processus de burn out sont souvent appréciées et aimées par leur entourage professionnel ou personnel (ce sont de «bons éléments» sur qui on peut compter). C'est donc tout bénéfice pour l'entourage et valorisant (au début) pour la personne concernée!!!!

 

Seulement, si le processus n'est pas interrompu «à temps», on se réveille un jour surpris. Soit on craque, c'est à dire qu'on ne peut plus se lever le matin, on pleure tout le temps; soit on «pète les plombs» comme évoqué dans ce très beau film avec Didier Bourdon «quinze jours ailleurs» (passé sur France 2 en octobre 2013).

 

Dans un prochain article, j'évoquerai les facteurs pouvant mener à un burn out.

 

J'espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre ce phénomène si répandu aujourd'hui.

 

 

     Voilà pour la première partie de cette série d’article sur le burn out. N’hésitez pas à réagir, témoigner, poser des questions…

     Demain, je vous posterai le témoignage très touchant d’une jeune maman qui à souhaité partager avec nous ce qu’elle à vécue et vie encore.

 

A bientôt !

 

 

 



23/03/2015
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2706 autres membres

Google+