Mon Carnet Déco

Mon Carnet Déco

La méthode Konmarie et notre rapport aux objets dans notre société de consommation

Bonjour à vous !

 

Comme vous l’avez compris si vous me suivez un peu, j’aime ce qui touche à l’organisation

Et donc, si comme moi, vous vous intéressez aux méthodes d’organisation, vous n’êtes sûrement pas passé à côté de la méthode Konmari

 

Et même si je vais vous expliquer en gros ce qu’est cette méthode, c’est surtout de la réflexion qu'elle  a fait naitre en moi dont je voudrais vous parler.

 

La Méthode KonMari
(Crédit photo)

 

Au début, je l’avoue, j’étais plutôt sceptique quant à cette nouvelle méthode qui se dit révolutionnaire pour organiser sa maison, après la méthode flylady, que j’ai essayé...

 

Puis comme le sujet m’intéresse, je me suis penché sur la question, et j’avoue qu’au début, ça m’a fait un peu rire, puis j’ai réfléchi à quelque chose que ça a soulevé en moi…

 

La méthode Konmari :

 

Prise de conscience

 

En gros, déjà, et j'adhère parfaitement a ces propos, Marie fait remarquer qu’avant chaque projet d’organisation, il faut qu’il y ait une prise de conscience

 

 

Elle dit bien qu’elle peut mettre toute son énergie à organiser l’intérieur de quelqu’un, elle ne pourra rien faire si cette personne n’a pas pris conscience de son besoin d’organisation et de l’impact que ça aura sur sa vie.

 

La méthode

 

En premier lieu, Marie Kondo nous apprend à savoir jeter, pour ne garder que l’essentiel et ce qui nous fait du bien.

 

Une fois ce premier tri fait, elle nous explique qu’il faut ranger les objets par catégories

Donc une fois tout son bazar réuni au sol, on récupère les objets par catégories : les vêtements, les livres, les papiers…

On réunit ensuite ces objets similaires dans un même endroit, pour pouvoir les classer, voir s’il y a des doublons….

 

Et enfin, on choisit une place pour ranger chaque objet, et on s’y tient.

 

Elle insiste sur le fait de respecter ses vêtements en sachant bien les plier  (voir l’article sur le sujet sur le blog Organisation maison, avec les vidéos)

 

Et elle nous incite à saluer notre maison, pour lui montrer notre respect.

 

Notre rapport aux objets

 

Donc même si je ne suis pas séduite à 100% par cette méthode, elle a surtout abouti à une réflexion sur notre rapport aux objets…

 

En effet, je pense que s’organiser petit à petit a un impact moins spectaculaire que ce que la méthode Konmari préconise, mais je reste persuadée que tout sortir pour trier est décourageant : une fois que tout est par terre, on se retrouve face à une charge énorme qui peut faire peur, et qui demande beaucoup de temps…

 

Mais par contre, comme je le disais plus haut, ça m’a apporté une réflexion quant à notre rapport aux objets dans notre culture et notre génération, face à la société de consommation, quand elle parle de saluer sa maison, ou de respecter ses objets que nous organisons

 

Ma réflexion…

 

Nous nous trouvons actuellement dans ce que l’on appelle une société de consommation, où tout est à disposition, facilement, et malgré tout ce que l’on peut en dire, à des prix assez bas…

 

Ce qui fait que nous ne nous en sortons pas financièrement parlant, c’est que nous nous sommes créés de nouveaux besoins, et de nouveaux modes de vie…

 

Lorsque quelque chose est cassé, nous le remplaçons par un autre, et, comme la technologie évolue de plus en plus, nous l’échangeons souvent par quelque chose de plus élaboré…

 

Si un vêtement est déchiré, souvent, il sera jeté aux ordures puis vite remplacé, voir même multiplié…

 

Tout cela parce que nous en avons la possibilité… Nous ne réfléchissons plus, puisque de toute façon, nous pouvons aller le chercher dans le supermarché du coin, en prenant notre voiture…

 

Alors attention ! Je ne vis absolument pas dans une méthode écologiste extrémiste, hein, pas de méprises, seulement je réfléchis de plus en plus à ce que notre mode de vie actuel nous apporte, ou ne nous apporte pas, justement…

 

Nous vivons à travers nos possessions… A travers cette accumulation d’objets que nous possédons… Comme s’ils représentaient ce que nous sommes…

 

Mais le problème, c’est que cette façon de concevoir les objets influe sur toute notre perception des choses…

 

Voici ma réflexion, toute personnelle, de la chose :

 

Avant, j’entends il y a plusieurs décennies, lorsque quelque chose était cassé, les gens, n’ayant pas de possibilités de l’échanger, le réparaient… On faisait même très attention à ses maigres possessions, puisque cela avait de la valeur… On respectait les objets, on en prenait soin, et surtout, on essayait d’apprendre aux enfants à bien respecter ce qu’ils avaient, puisque que ça ne pourrait pas être échangé…

 

On réparait ce qui pouvait l’être, et on faisait attention aux ressources avec lesquelles on vivait, pour les économiser…..

 

Tout ça pour dire que nous devrions réapprendre à respecter les choses, les gens, à en prendre soin, à bien y réfléchir avant de faire entrer quelque chose chez soi… Réparons ! Offrons une nouvelle vie aux choses ! Respectons-les !

 

Nous ne sommes pas ce que nous possédons, puisque ce sont ces choses qui nous possèdent… Plus nous en avons, plus nous en voulons…

 

Voilà donc ou en est ma petite réflexion sur les possessions, induite par la lecture de la méthode Konmari

 

J’attends vos réflexions sur le sujet, et je vous dis à très vite !

 

http___signatures.mylivesignature.com_54493_181_B024C332F24A718A93D95F2C63E9C0CF.png

 



09/11/2015
26 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2186 autres membres

Google+