Mon Carnet Déco

Mon Carnet Déco

La quête de la perfection ou le Burn-Out.

     Bonjour, je m'appelle Sandrine, je travail environs 112 heures par semaine, et j'ai un patron très exigent.

 

     Mon métier? Il est multiple, mais on l'appel femme au foyer.

     Mon patron? Moi...

 

     Lorsque l'on est maman au foyer, on n'a pas de métier reconnu, donc, en quête de reconnaissance sociale, on cherche à prouver notre valeur.

 

     La société actuelle ne cesse de véhiculer des images de femmes parfaites, non, de familles parfaites, avec une mère toujours souriante, mince, magnifique, qui regarde avec amour ses enfants parfaitement habillés, toujours propres, sagement en train de jouer dans une chambre ou un salon parfaitement décoré, pas dérangé...

 

     Evidemment, cette maman à plusieurs enfants, mais elle gère tout de front sans problèmes.

 

      Et évidemment, elle leurs prépare de bons gâteaux fait maison pour le goûté, car ceux du commerce sont (empoisonnés?) nocifs pour leur santé, et elle ne prépare que des purées maisons pour ses bébés. Tous ses repas sont composés de façon à être équilibrés.

 

     Son chignon est toujours parfait, et sa tenue, toujours recherchée.

 

     Cette maman fait très attention à ce qu'elle mange. Et elle fait du sport plusieurs fois par semaine.

 

     Elle est toujours à jour dans ses tâches ménagères: vous pouvez venir à n'importe quelle heure, sa maison (avec ses enfants) est toujours en ordre, et en plus, ça tombe bien, elle vient de préparer des cookies!...

 

Bree_Van_Der_Kamp.jpg


     Vous vous reconnaissez dans cette description?

Pas moi, et je pense qu'aucune de nous ne le peut (ne le dois?).

 

     Cette image véhiculée par les médias est malheureusement la cause d'un des nouveaux maux de notre société: LE BURN-OUT.

 

     Pourquoi on n'y arrive pas, nous à coller à cette image? Pourquoi nos enfants à nous ne sont-ils pas aussi sage que sur ces photos? Pourquoi ma maison ne ressemble-t-elle pas à ces photos de magazines? Où est-ce que l'on s'est trompé? Qu'est ce qu'on à raté?

 

     (On peut nous reprocher d'être influençable, mais que celui qui ne fait jamais attention au  regard d'autrui me jette la pierre. De plus cette image est tellement véhiculée à travers chaque média (et il y en à de plus en plus) que cela confine au lavage de cerveau.)

 

     Là commence le cercle vicieux: on va faire plus d'effort pour "Y" arriver, on va travailler plus, on va plus donner de sa personne... Pour au final finir par craquer et se retrouver tellement fragilisée par nos doutes et notre envie de coller à notre idéal, qu'un matin on se réveille avec un grand vide à l'intérieur. Un fossé... Un abîme....

 

     Mais que ce passe-t-il? Pourquoi suis-je si fatiguée alors que je viens de me lever? Allez, ne t'écoute pas, c'est parce que tu ne fais pas assez d'efforts pour arriver à ton but! Aller, donne plus de toi même...etc...

 

     Tout ça pour se rendre compte un jour que l'on est passé à coté du principal:sa vie, ses enfants.

 

     Qui peut espérer avoir une maison parfaite, une silhouette parfaite, avec tout ce que ça engendre comme sacrifices, et en même temps avoir vu ses enfants grandir et s'épanouir?

 

     Je sais que j'ai ouvert un blog sur la décoration et l'organisation, et que mes propos dans ce billet paraissent peut-être paradoxaux, mais justement, et parce que j'ai mis un pied dans le burn-out et que j'ai touché du doigt la dépression (et que c'est en partie grâce à ce blog et les projets que ça engendre que j'ai sortie la tête de l'eau),j'essaie, dans tous mes billets sur l'organisation, de vous faire entrevoir que s'organiser, c'est bien et ça facilite la vie, mais que l'on doit s'organiser pour vivre, et non pas vivre pour s'organiser. De plus, ce que je partage avec vous dans mon blog fait partie de mes passions, et se consacrer à ses passions aide à se sortir des idées noires.

 

     Alors c'est vrai, j'essaye de faire de belles photos pour le blog, car j'ai envie qu'il marche, et que les "belles photos" , ça fait vendre, mais je tiens à ce que vous sachiez que mes photos me donnent beaucoup de travail, de rangement et de nettoyage, pour être plus vendeuses.

 

     Mais ma maison n'est pas parfaite! Regardez mes "vraies" photos, pendant que je tape cet article, de mon bureau encombré et de mon salon:

 

DSCN0667.JPG

 

DSCN0655.JPG

 

     Il m'arrive d'avoir de longues journées de retard sur mon ménage, je cumul souvent les panières de linge, mes enfants me font m'arracher les cheveux, et je crie au moins autant que je rie.

 

     Mais toute la différence est là: maintenant, je reconnais la normalité de la chose, et je n'ai plus honte. Et du coup, tout cela me parait beaucoup plus acceptable.

 

     J'irai même plus loin, je ne fait que très rarement des gâteaux à mes enfants, je leur ai fait manger des petits pots quand ils étaient bébé (et ils ont survécus!), je ne vais chez le coiffeur en moyenne que tout les...euh... 2ans? Et ça ne fait pas de moi une mauvaise mère.

 

     J'ai fait le choix de témoigner sur mon blog, parce qu'il me semble important de partager cette souffrance, et pour essayer d'ouvrir les yeux à toutes ces apprenties femmes parfaites qui ne se rendent pas compte qu'elles sont en train d'y laisser leur santé.

 

     Ce billet à été écris suite à un post sur facebook d'une maman qui est malheureusement tombée dans le BURN-OUT, et qui faisait suite à de nombreux messages de mamans en désarrois de ne pas "Y" arriver, ne voyant que ce qu'elles ne faisaient pas, mais oubliant tout ce qu'elles ont fait à coté, comme prendre soin de leur tout petit qui à du mal à quitter les bras.

     Je ne suis pas en train de dire qu'il ne faut pas faire d'efforts, mais seulement qu'il faut savoir aussi s'écouter de temps en temps, et surtout, que notre vie doit ressembler à ce que nous voulons qu'elle soit, et non pas à ce que l'on pense que la société attend de nous.

 

      Posez vous la question de savoir OU s'arrêtera votre quête de la perfection, et ce que vous êtes prêtes à sacrifier, car malheureusement, on y laisse des plumes...

 

     Je vous laisse un lien qui parle bien du sujet: "le burn out maternel" de zen et organisé

 

     Dans un futur billet, j'aimerais partager avec vous des témoignages de femmes qui ont subies ou subissent encore un burn-out. N'hésitez pas à partager vos expériences en commentaires, ou vos questions, pour que l'on puisse faire connaitre ce mal de la société actuelle: la quête de la perfection...

 

 

 La suite ici avec trois témoignages touchants.

 

 

 

 

 



06/02/2015
77 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2706 autres membres

Google+