JardinÉco-paysagisme et éco-jardinage : même votre maison se met au vert

Éco-paysagisme et éco-jardinage : même votre maison se met au vert

Certaines associations engagées dans la biodiversité comme l’Association Noé estiment que les jardins et les espaces verts couvrent un million d’hectares en France, soit 4 fois plus de la superficie des réserves naturelles métropolitaines. Face à ce constat, on comprend aisément à quel point ces lieux jouent un rôle important dans la préservation de la biodiversité. Aussi, pour participer à son échelle au développement durable et à la préservation de notre “Planète Bleue”, il peut être intéressant de se tourner vers des méthodes d’aménagement et de jardinage plus durables.

Eco-paysagisme : un concept innovant, respectueux du vivant

Eco-paysagisme : un concept innovant, respectueux du vivant
Par Ardea-studio / Shutterstock

L’éco-paysagisme consiste à utiliser des méthodes d’aménagement et de jardinage qui redonnent toute sa place à la biosphère et au naturel. En fait, l’écopaysagisme se situe à contrecourant des méthodes d’agriculture et de jardinage modernes, qu’il tente de limiter tant que faire se peut en respectant au maximum la nature dans son minimalisme.

Les méthodes de jardinage modernes donnent peu de place à la spontanéité, au contraire elles contrôlent tout et relèguent, par exemple, les insectes à de simples envahisseurs indésirables utilisant des produits phytosanitaires (pesticides) pour les détruire ou les repousser, ce qui a d’ailleurs engendré parfois des problèmes de santé chez l’homme, on pense ici au chlordécone utilisé dans les bananeraies aux Antilles qui a fini par être interdit et qu’on cherche à dégrader d’une façon naturelle aujourd’hui.

Par ailleurs, les jardins et autres espaces verts sont souvent aménagés à l’extrême ne laissant plus de place ni pour la faune et la flore locale. Des tondeuses électriques sont utilisées pour tailler l’herbe, alors que les moutons pourraient aisément remplir ce rôle. Beaucoup de déchets végétaux sont jetés alors que l’utilisation d’un compost ou l’accueil de poules pourraient les diminuer plus naturellement. Par goût personnel, des fleurs exotiques sont implantées au détriment des fleurs locales. Cette modification de la flore locale peut avoir des répercussions importantes sur la faune.

Comment faire un jardin écologique ?

Comment faire un jardin écologique ?
Par nadia_if / Shutterstock

Faire appel à des paysagistes spécialisés dans la biodiversité, comme ici, est une première étape pour faire un jardin écologique. Ils pourront vous aiguiller selon vos besoins vers des solutions écologiques pour votre jardin, tout en l’aménageant selon vos envies. Vous souhaitez créer un jardin anglais, un jardin japonais ou même un jardin design ? C’est possible, mais en parallèle, vous pourrez aussi en faire un havre de paix pour la faune et la flore locale, et limiter tant que faire se peut des gestes nocifs pour la planète.

D’un point de vue général, on peut énumérer quelques principes concernant l’aménagement d’un jardin écologique. Un paysagiste spécialisé dans la biodiversité vous en énumérera certainement plus. Néanmoins, en voici déjà quelques exemples,

  1. Limiter tant que cela se peut les produits phytosanitaires (pesticides)
  2. Respecter la faune locale (moutons, abeilles, oiseaux, insectes, etc.) et savoir tirer parti de leurs atouts (ex : les moutons comme tondeuse, les abeilles pour la pollinisation, les poules pour dégrader naturellement vos déchets organiques, etc.). Pour cela, vous pouvez installer des cabanes à insectes, des ruches, des nichoirs, etc.
  3. Économiser l’eau : vous pouvez installer des récolteurs d’eau qui vous permettront d’utiliser l’eau de pluie pour arroser et irriguer votre jardin.
  4. Recycler les déchets verts : installer un composteur vous permettra d’utiliser à bon escient vos déchets verts pour en faire, par exemple, de l’engrais bio et fertiliser le sol. Vous utiliserez également moins de sacs-poubelles, dont le plastique est difficile à dégrader.
  5. Favoriser les plantes locales.

Bien choisir vos plantes, mais aussi votre matériel de jardinage

Bien choisir vos plantes, mais aussi votre matériel de jardinage
Par Serhii Krot / Shutterstock

Pour embellir le sol, l’on plante souvent des fleurs ou on aménage un petit potager. Comme on l’expliquait, la faune et la flore locales sont importantes. Mieux vaut favoriser la flore locale et tirer parti des avantages des différentes espèces de plantes et de fleurs, qu’un horticulteur ou un professionnel ayant reçu une formation de paysagiste spécialisé dans le développement durable pourra vous présenter. Il faut laisser à la nature les ressources nécessaires pour faire correctement son travail au sein d’un écosystème naturel

Par ailleurs, vous pouvez également faire attention à votre matériel de jardinage dans une vision holistique. Pourquoi faire attention à son jardin si l’on gâche par ailleurs ? Achetez dès le début du bon matériel que vous n’aurez pas à remplacer trop souvent et prenez en soin. Cela vous fera faire des économies sur le long terme et la planète vous dira merci.

Image de couverture Par phBodrova / Shutterstock